Jusqu’au 29 avril 2018

La Chute de Laurent Craste

Sébastien Thibert
Commentaires
La Chute de Laurent Craste
La Chute, présentée jusqu’au 29 avril 2018, met de l’avant les plus récentes oeuvres de l’artiste Laurent Craste. Cette exposition, qui donne le coup d’envoi de la programmation 2018 à La Guilde, tient à mettre en lumière les créations les plus récentes de l’artiste. 
 
La Chute de Laurent CrasteOutre la série Casket [Cercueils] que l’on découvre pour la première fois à Montréal, les montréalais peuvent admirer des oeuvres issues des séries Détournement et Sévices. Cet événement marque la première collaboration de l’artiste avec La Guilde, de même qu’une première exposition solo en sol montréalais depuis trois ans. Récipiendaire du prix Jean-Marie Gauvreau en 2016, Craste est reconnu pour ses vases de céramique, sur lesquelles il intervient de façon brutale, les détournant ainsi de leurs fonctions premières, soient utilitaire et décorative. Son esthétique puise à même l’histoire de l’art, l’histoire de la religion et l’histoire de la France, ancienne et plus récente, pour atteindre à l’universel : la condition humaine.
 
Tel que l’explique Craste lui-même :«?je puise à même le répertoire des modèles originaux des grandes manufactures européennes de porcelaine des XVIIIe et XIXe siècles, et j’utilise ces modèles en les soumettant à une pratique de déconstruction et d’altération violente de leurs structures formelles à travers des actes de vandalisme perpétrés à l’aide d’outils d’ouvriers, ou de mises en scène évoquant des dépouilles, des martyres ou encore des suicides».  Située au centre-ville de Montréal, la Galerie de La Guilde offre à tous ses clients des pièces contemporaines de haute qualité.  
 
LA CHUTE  de Laurent Craste à La Guilde
(1356, rue Sherbrooke Ouest),
jusqu’au 29 avril. laguilde.com