À l'affiche

De l’affrontement à l’acceptation avec humour

André-Constantin Passiour
Commentaires
humour
venus
  • humour
  • venus
Écrite et réalisée par la montréalaise Eisha Marjara, «Venus» est une succulente comédie où les conflits entre vie moderne et tradition mais aussi entre «blancs» et groupe ethnoculturel éclatent et laissent place, ensuite, à un futur moins orageux… Le tout sur fond d’un homme qui effectue sa transition pour devenir une femme…
Sid Gill (joué par Debargo Sanyal) est un architecte au début de la trentaine, d’origine indienne (du Penjab), qui désire devenir une femme. Mais voilà qu’il est suivi par un garçon de 14 ans. N’en pouvant plus de ce petit jeu, il le confronte. «Tu es Sid Gill?», demande Ralph. «Oui, c’est moi», de répondre Sid! Tu connais Kirsten Lewis? C’est ma mère! Alors tu es mon père!», révèle l’ado en s’en allant ! Inutile de dire que Sid Gill reste bouche bée! Quelques jours plus tard, Sid se rend chez ses parents, dans une belle maison de la banlieue, pour son anniversaire. En sortant de là, il a une vision : Sid se voit dans la rue en femme : une femme toute vêtue de jaune, aussi rayonnante qu’un soleil ! C’est à ce moment-là que Sid comprend sa vraie destinée… En même temps, une relation à la fois simple et complexe s’installe entre Sid et son fils Ralph, et entre ses parents et lui alors que sa mère – jouée par la délicieuses Zena Daruwala – accepte d’emblée son petit fils occidental qu’elle rebapti-sera «Rajinder»! Inutile de dire que les grands parents indiens, dont le père (Gordon Warnecke), tombent sous le charme du mignon Ralph pour le gâter amplement ! Ralph lui-même semble avoir de la misère à composer avec sa mère (Amber Goldfarb) et Max (Peter Miller), son petit copain plutôt distant. Ralph passera ainsi de plus en plus de temps avec Sid qu’il questionnera juste une seule fois, au début, sur le pourquoi il veut devenir une femme. Comme si que les choses n’étaient pas assez compliquées, voici que, lors d’une de leurs sorties au parc, Sid – qui s’assume pleinement en tant que femme – accompagnée de Ralph tombent sur Daniel, une ancienne flamme de Sid. Mais l’amour n’est pas au beau fixe et Daniel finira presque par semer la zizanie dans la relation entre Sid et Ralph. Sid devra prendre une décision…  6 André C. Passiour
 
VENUS   Ce film d’Eisha Marjara sera à l’affiche dès le 2 mars. 
Notez que Gordon Warmecke, (l’acteur emblématique du film My Beautiful Launderette) sera à Montréal pour assister aux projections du premier weekend du Cinéma du Parc, avec d’autres membres de l’équipe du film.