Palm Springs au féminin

5 raisons d’assister au Dinah Shore cette année

Julie Vaillancourt
Commentaires
the dinah

Cette année, le Club Skirts Dinah Shore célèbre son 28e anniversaire de création. Tenu du 28 mars au 1er avril, cet événement sans pareil attire les foules. On vous explique pourquoi !

1- C’est le plus gros événement lesbien
 
MadamePour certaines, le Dinah est un événement annuel à leur calendrier. Pour d’autres, c’est un but à atteindre: « Toute femme queer devrait y assister, un jour », appuient les organisatrices. Et pour cause, ce week-end pion-nier est le plus grand événement du genre, rassemblant plus de 15 000 participantes. «C’est un accomplissement féminin, un événement produit par des femmes, pour les femmes», appuie fièrement la fondatrice Mariah Hanson.
 
2- C’est le paradis des bikinis
 
Photos à l’appui, sans être un concours de Miss America, les bikinis sont à l’honneur au Dinah. Normal, puisque l’événement propose de multiples « partys de piscine », en divers lieux, pour vous rafraichir, sans oublier les performances musicales, les drinks et les palmiers.
 
3- La programmation est «débile»
 
Cette année, mentionnons la venue de Kiran Gandhi, alias Madame Gandhi, artiste indo-américaine de musique électro, batteuse, chanteuse et féministe activiste, connue pour son engagement féministe : courir le marathon de Londres sans protections hygiéniques (en ayant ses règles), dénoncer la taxe sur les tampons et les serviettes sanitaires. N’oublions pas les performances du «supercool» synth-pop band Ariana and the Rose, de l’artiste hip hop Snow The Product, des chanteuses Jessie Standafer et Alsace Carcione, ainsi que les humoristes Dana Goldberg et Suzanne Westenhoefer. La soirée de clôture du festival à l’hôtel Hilton au centre-ville de Palm Springs, sera assurée par la chanteuse de hip-hop américaine Rapsody, nommée pour deux Grammys en janvier dernier.
 
4- Palm Springs séduit par sa température
 
D’un point de vue québécois, le chaud soleil de Palm Springs devient pratiquement LA raison d’assister au Dinah. Affichant un 24°C de moyenne, c’est une raison plus que suffisante de s’envoler vers le climat méditerranéen de la Californie. Ajoutons que Palm Springs, avec une population de près de 44 000 habitants, dont le tiers est gai, s’affiche comme une destination touristique LGBTQ+ par excellence.
 
5- C’est d’actualité : «women empowerment » et visibilité
 
De ce désir de rassembler la communauté, le Dinah appuie son engagement « d’élever les voix des femmes, et mettre de l’avant son message d’égalité pour les femmes. » Cette année, en s’associant avec le Outfest (Festival de films LGBTQ de Los Angeles), Tello Films (premier réseau de distribution web à contenu lesbien) et Revry (plateforme de streaming LGBTQ présentant expériences queers et histoires transgenres), le Dinah désire mettre de l’avant les femmes travaillant dans le domaine du film, de la vidéo et des médias, notamment lors de rencontres avec le public dans le cadre de l’événement. Peu importe les raisons qui vous mènent au Dinah en 2018, le festival vous propose l’opportunité d’expérimenter un événement à l’esprit libérateur, où solidarité féminine et communauté de femmes LGBTQ+ sont à l’honneur. 
 

Pour informations : https://thedinah.com

 

the dinah