Toronto

Un thérapeute prétendant guérir l'homosexualité avait des relations sexuelles avec des patients

Chantal Cyr
Commentaires

Un psychiatre torontois qui prétendait « guérir » l'homosexualité a été suspendu pour une durée indéterminée pour avoir eu des relations sexuelles avec certains de ses patients.

Le Dr Melvyn Iscove, âgé de 72 ans, était inscrit comme psychiatre au Collège des médecins et chirurgiens de l'Ontario et prétendait pouvoir « guérir » les patients de « l'attirance pour le même sexe ».

Présenté comme ayant un « intérêt particulier dans le traitement des patients ayant des problèmes liés à l'homosexualité », le médecin a été suspendu par son ordre professionnel pour avoir eu des rapports sexuels avec des patients.

Ce thérapeute disait considérer l'homosexualité comme un « trouble sexuel», mais a été accusé de s'être livré à « la masturbation mutuelle et au sexe oral » avec au moins deux patients pendant les séances, et d'avoir eu des rapports sexuels anaux avec un autre patient. Selon les plaignants, l'activité sexuelle avec le médecin leur était présentée comme faisant partie de la thérapie. 

Les accusations remontent au début des années 2000, selon le journal Toronto Star. Le praticien fait également face à une audience disciplinaire liée à des allégations de « conduite inconvenante dans des toilettes publiques pour hommes ».

Le psychiatre a vu son permis d'exercer suspendu en attendant une sanction définitive, dont la date qui n'a pas encore été fixée.