Prévention

La PrEP arrive en Corée du Sud, mais elle ne sera pas gratuite…

Étienne Leduc
Commentaires

Le ministre sud coréen chargé de la sécurité alimentaire et du médicament a validé la PrEP comme moyen de prévention du VIH, même si cela coûtera environ 550 $/mois. 

Également en Corée du Sud, l’association LGBT DDingDong a collaboré avec des experts de santé et des ados LGBT pour élaborer un nouveau guide qui répond directement aux questions sur le VIH/sida et sur le safe sex dans des termes compréhensibles pour les adolescents.

La publiciation de ce guide survient alors que le nombre de patients atteints de SIDA chez les adolescentes a presque quadruplé entre 2007 et 2016 en Corée du Sud, passant de 99 à 417, d'après les données du Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (KCDC). Cependant, les experts préviennent que le chiffre réel est beaucoup plus élevé car de nombreux patients cachent leur infection.

Fruit d'une collaboration de 32 adolescents membres de la communauté LGBT et d'experts médicaux, le livre parle des causes, des symptômes, de la prévention et du traitement du VIH et du SIDA en des termes compréhensibles pour les adolescents.

«Tout le monde peut contracter le VIH par des relations sexuelles non protégées. L'accent mis sur la virginité au lieu d'enseigner une sexualité sans risque restreint met plus de personnes à risque de contracter le VIH », peut-on lire dans le guide.