David Cooper

L’un des leaders mondiaux et pionniers dans la lutte contre le VIH est mort

Associated Press
Commentaires

David Cooper a joué un rôle crucial dans le développement des essais médicamenteux pour de nombreux traitements contre le VIH actuellement sur le marché et pour sauver des vies aujourd’hui.

L’International AIDS Society (IAS) a annoncé le décès de son ancien président, le professeur David Cooper. Il est décédé le 18 mars 2018, entouré de sa famille à l’hôpital St Vincent à Sydney, en Australie, à l’âge de 69 ans, après une maladie foudroyante. 

Cooper a été président de l’IAS de 1994 à 1998. Cooper a été le directeur de l’Institut Kirby pour l’infection et l’immunité depuis sa création en 1986.

« David a joué un rôle crucial dans le développement des essais médicamenteux pour de nombreux traitements actuellement sur le marché et a sauvé des vies », a déclaré la présidente de l’IAS Linda-Gail Bekker dans un communiqué. « C’était un chercheur courageux, un collaborateur inestimable, et une force irremplaçable dans la communauté du VIH. »

Cooper a été reconnu internationalement en tant que principal clinicien du VIH.  Il a pu diagnostiquer les premiers cas de VIH en Australie en 1983 et a consacré sa carrière à l’épidémiologie, au traitement et à la prévention du VIH. Aider les plus vulnérables était au cœur du travail de sa vie, menant des études sur la prévention du VIH et les stratégies thérapeutiques dans les pays pauvres ou émergents
 
« Tout au long de sa carrière, David a continué à faire de la consultation en tant que médecin et était réputé pour sa compassion envers chacun de ses patients », a déclaré Owen Ryan, directeur exécutif de l’IAS. « Cela résume parfaitement la véritable nature de David et de la façon dont il a abordé son travail, et nous lui devons toujours sa vision, sa ténacité et son humanité. »   

Pendant son mandat à la présidence de l’IAS, il a dirigé la Conférence internationale sur le sida à Vancouver, au Canada, en 1996. Cette conférence, qui a présenté l’introduction de la polythérapie, a marqué un tournant dans l’histoire du sida. Sa direction a contribué à l’avènement d’une nouvelle ère de thérapie antirétrovirale hautement active (HAART).