À lire - nouveauté

Garçons de joie

Benoit Migneault
Commentaires
Garçons de joi

Fidèle à sa réputation, Nicole Canet et les éditions Au bonheur du jour nous offrent un nouveau «joyau» documentaire - et je mesure mes mots - qui nous ouvre les portes, en textes et en images, sur un siècle de prostitution masculine parisienne, de 1860 à 1960.

Garçons de joieL’ouvrage se découpe en trois thèmes généraux forts bien développés: l’objet du désir, la nature du plaisir et les lieux de débauche. Dans un premier temps, l’auteure distingue les multiples incarnations de la prostitution: le prostitué lambda (chez qui la transaction est très rapide), le garçon de plaisir (qui met bien la table et donne l’illusion d’un rendez-vous véritable), les fantasmes du marin ou du militaire et finalement, un chapitre consacré aux souteneurs. Pour les lieux, l’ouvrage s’attarde sur le hammam (sauna de l’époque), de même que sur les vespasiennes (toilettes publiques). Quant à la nature même des pratiques, elle est saupoudrée tout au long du volume bien qu’un chapitre entier soit consacré au sadomasochisme. Finalement, une section surprenante porte sur le travestisme où un regard scrutateur est porté sur Magic City, une sorte de parc d’attractions pour adultes, dont les activités perdurèrent de 1922 à 1934 et où tout était permis, en particulier dans le cadre du bal de la Mi-Carême. Magnifiquement illustré de plusieurs centaines de dessins, photographies, cartes postales, cartes de visite (arborant la photo de comédiens qui monnayaient leurs charmes) et une importante et surprenante section portant sur la photographie érotique, s’étalant de la fin du 19e siècle jusqu’au milieu du 20e. Nombre des illustrations sont d’une extrême rareté, notamment de magnifiques dessins de Roland Caillaux. Certains pourraient craindre qu’il s’agisse simplement d’une simple relecture des mêmes œuvres et commentaires de l’excellent Hôtels garnis de la même auteure, publié en 2012, mais il n’en est rien: tout est inédit, tant au regard des textes que de l’iconographie. Un plaisir somptueux tant pour le regard que l’esprit. Avis aux amateurs: chacun des volumes est numéroté à la main et seulement 1000 exemplaires en seront publiés.  t
 
Garçons de joie : Prostitution masculine, 1860-1960 / Nicole Canet. Paris: Galerie Au bonheur du jour, 2018. 352p. www.aubonheurdujour.net