Portraits de Vi(H)es

TOUCHANT, ÉMOUVANT, À LIRE ASSURÉMENT

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
portraits de VIHES

Elles et ils s’appellent Didier, Élodie, Nils, Hoàng, Morgane, Giovanna, Rémy, Florence, Julien, Ida, Nicolas, Pascal, Charlotte. Elles et ils ont entre 23 et 65 ans, des parcours de vie différents, et partagent tous le fardeau de vivre avec le VIH. Parfois depuis quelques années, parfois depuis plus de trente ans. Avec courage, elles et ils se livrent, avec justesse, avec émotion mais sans jamais tomber dans le pathos, sous la plume de la journaliste Doan Bui.

À l’initiative de Jean-Luc Roméro-Michel, Président d’Élus Locaux Contre le Sida (ELCS), bien connu ici pour ses nombreuses visites au Québec, ces témoignages illustrent combien les personnes séropositives doivent composer avec une société qui peut encore les stigmatiser, les ostraciser. Un double combat pour elles, celui de la maladie, bien entendu, celui de leur pleine reconnaissance dans la société.
 
Que ce soit Nils, 26 ans, séropositif depuis sa naissance, de Fred 65 ans qui se considère comme un «putain de survivor» (nous sommes en France - ndlr), ou de Giovanna, transgenre et prostituée sans papier après avoir quitté sa Colombie natale, ou Hoàng, vietnamien réfugié qui collectionne tout ce qui touche nos communautés à travers son association crée en 2001, l’Académie gay et lesbienne.
 
Ou enfin, la comédienne Charlotte Valendrey, bien connue en France pour ses rôles dans un grand nombre de téléséries.
 
 
On se retrouve dans la vraie vie, loin des chiffres et des statistiques. Des êtres de chair et de sang qui, sans flafla, témoignent, racontent leur labyrinthe émotionnel en lien avec le VIH.
 
De leur prise de conscience jusqu’à leur adaptation avec la maladie et le plus souvent dans un environnement méfiant, parfois hostile, marqué par la peur et par le jugement. Un contexte qui favorise alors la marginalisation de certains d’entre eux. Elles et ils deviennent des héros malgré eux – on sait qu’elles et ils se seraient passé.es d’une telle épithète – et qui malgré les avatars de la vie continuent de croire en la vie.
 
 
UNE ÉMOTIONCONTENUE
À lire absolument, car Doan Bui ne tombe jamais dans le pathos. Et c’est peut-être la force de ces portraits où l’émotion contenue en devient plus forte pour le lecteur. Jean-Luc Roméro-Michel qui signe la préface, rappelle la genèse de ce livre, et fait référence à d’autres portraits de séropositifs publiés antérieurement. En postface, deux entrevues avec deux médecins: Valérie Pourcher médecin à la Pitié-Salpêtrière, et Willy Rozembaum, qu’on ne présente plus, et qui depuis plus de 35 ans combat le VIH-Sida.
 
De plus en plus rares sont les opportunités de nous rappeler que nous n’en avons pas fini avec le sida, même si beaucoup restent engagés comme aux premiers heures de l’épidémie. Rares sont les occasions données aux personnes séropositives de parler de ce qu’elles ont vécu et de ce qu’elles vivent aujourd’hui. Portrait de ViHes vient combler ce manque. 
 
Portraits de Vi(H)es
Jean-Luc Roméro-Michel, Doan Bull et Patrick Messima, Éditions du Cherche midi 2017. Disponible dans certains librairies au Québec ou par Amazon.