Exposition à Paris

Les couturiers-vedettes dans l'objectif de Jean-Marie Périer

L'agence AFP
Commentaires

Saint Laurent le temps d'un adieu, Kenzo à dos d'éléphant, Gaultier en pape engagé contre le sida : Jean-Marie Périer, photographe des yéyés, expose dans une galerie parisienne ses portraits de créateurs de mode, « rock vedettes à part entière ».

Jusqu'au 12 mai, le photographe Jean-Marie Périer réunit pour la première fois sur les cimaises de la Galerie Photo 12 une trentaine de portraits de couturiers et stylistes réalisés dans les années 90 pour le magazine ELLE, et jamais revus depuis.

Yamamoto et Charlotte Gainsbourg partageant un fauteuil club, Karl Lagerfeld dans les neiges de Hambourg, Sonia Rykiel en Marianne républicaine, Vivienne Westwood version grand siècle avec un valet nu à ses pieds... Jean-Marie Périer avait reçu carte blanche pour photographier les vedettes de la mode au gré de l'imagination débridée qui le caractérise.

« Tous ces couturiers ont accepté de jouer le jeu avec mes mises en scène parfois dingues. Pour moi, c'était un retour à la photographie que j'avais abandonnée. Ma soeur qui était à la tête de ELLE m'a passé commande de cette série », raconte Jean-Marie Périer.

« Je ne connaissais pas du tout l'univers de la mode. J'étais plutôt rock que couture! Les rock stars des années 60 se sont embourgeoisées. Les couturiers les ont très vite remplacés en devenant les nouvelles rock stars avec la même imagination et les moyens d'inventer leur vie », estime-t-il.

« Personne ne vit comme Lagerfeld ou Gaultier, rocks stars à part entière ». « Ma photo préférée est celle d'Yves Saint Laurent, en octobre 1995, dans l'écartement d'un rideau de scène (photo). Cette séance dont il m'a fait le cadeau, a été sa dernière en studio. Yves était déjà fatigué. Il a compris le message du rideau, comme s'il nous disait adieu. Il m'a demandé un tirage rien que pour lui », ajoute le photographe.

Galerie Photo 12, 14 rue des Jardins Saint-Paul, 75004 Paris. Jusqu’au 12 mai.

(Avec AFP)