Techno — nouveauté Apple

iPad 2018 contre iPad Pro 10,5 pouces, lequel choisir ?

Logan Cartier
Commentaires

Deux tablettes et deux positionnements tarifaires. Mais contre l’iPad Pro, la toute nouvelle tablette d’Apple a-t-elle assez d’atouts dans ses manches ? Autre que son prix, bien sûr… Là encore, logiquement, l’iPad Pro tire le mieux son épingle du jeu, mais peut-être de peu. 

Il est en effet doté de l’Apple A10X Fusion, la version musclée du processeur A10 introduit avec les iPhone 7 et 7 Plus. C’est cette version A10 qu’on retrouve dans l’iPad 2018. La question est désormais de savoir si Apple a augmenté la fréquence de la puce et l’accompagne de plus de mémoire vive que sur les iPhone. Dans tous les cas, il n’est pas envisageable que l’A10 fasse moins bien que l’A9 embarquée dans le modèle d’iPad d’entrée de gamme de l’année dernière.

Apple présentait récemment un nouvel iPad. Placé sous les couleurs de l’éducation, cette nouvelle tablette n’en est pas moins également un produit destiné au grand public. Son prix en baisse par rapport au modèle 2017, sa configuration légèrement mise à jour et le support du stylet, qui pourra éventuellement séduire les dessinateurs et les adeptes des prises de notes manuscrites, en font une tablette attrayante. Le fait que l'iPad 2018 remplace le modèle introduit au printemps 2017, qui était destiné au grand public, finit évidemment de placer ce nouvel iPad au cœur de l’attention des amateurs de tablettes.

Dès lors se pose la question de savoir dans l’offre d’Apple quelle tablette il faut choisir entre l’iPad 2018 et l’iPad Pro 10,5 pouces. En, attendant un test de bout en bout, les premiers éléments à prendre en compte sont évidemment les critères techniques.

Taille d’écran 

Si on les pose côte à côte, la première chose qui saute aux yeux c’est la différence de format. L’iPad Pro est un peu plus haut et large – notons qu’étant plus fin, il est moins « volumineux » que le nouvel iPad. Cette différence de dimensions s’explique uniquement par la taille de l’écran de l’iPad Pro qui est de 10,5 pouces contre 9,7 pouces pour l’iPad.
Plus grand, il offre une définition supérieure (2224 x 1668 pixels contre 2048 x 1536 pixels) pour une densité de pixels identique (264 ppp). Mais ce ne sont pas les seules différences entre les dalles.

Celle de l’iPad Pro bénéficie d’un revêtement antireflet, en plus d’être laminée (afin d’être notamment moins épaisse) et des dernières technologies développées par Apple. Elle offre ainsi le rafraîchissement dynamique (qui évite la fatigue oculaire et économise aussi la batterie), une meilleure colorimétrie (avec la techno P3) et l’affichage True Tone, pour adapter la température du rétroéclairage de la dalle à la luminosité ambiante.

Côté nouvel iPad, Apple marche dans les pas du modèle 2017 avec une dalle non laminée et sans revêtement antireflet, qu’on retrouve pourtant sur l’iPad mini.

Si vous voulez plus d’espace d’affichage pour travailler, notamment, si vous regardez beaucoup de films sur votre tablette et que vous éditez des photographies, l’iPad Pro est recommandé. Néanmoins, l’écran de l’iPad 2017 nous avait séduit l’année dernière, il y a donc de fortes chances pour que ce nouvel iPad ne déçoive pas de ce côté.

Puissance 

Afin de donner un aperçu du gain de puissance que pourrait représenter l'adoption de l'A10 Fusion dans l'iPad 2018, nous avons réuni les résultats de nos tests avec Geekbench et Basemark OS II, deux outils de benchs pour iOS. Il est évident que les performances de la puce A10 dans l'iPad 2018 seront différentes de celles enregistrées avec l'iPhone 7 Plus. Néanmoins la comparaison indicative donne un ordre d'idée de ce à quoi attendre de cette nouvelle tablette.

On s'aperçoit qu'une tendance se dessine. D'ici à ce que l’iPad Pro soit mis à jour, l’écart de puissance entre les deux tablettes devrait assez nettement être revu à la baisse.

Sauf à avoir des besoins très spécifiques en rendu 3D ou calcul, le processeur de l’iPad 2018 devrait être suffisant pour tous les usages courants. L’iPad Pro a donc la main mais investir pour le bond (limité) en puissance n’a pas forcément beaucoup d’intérêt pour la plupart des utilisateurs.

Stockage

Contrairement aux Mac et à leurs pendants Pro, il ne semble pas devoir y avoir de différences de performances entre les supports de stockage des iPad et des iPad Pro. Ici, le modèle haut de gamme se distingue par une capacité de stockage plus importante. Disponibles en 64, 256 et 512 Go, contre 32 et 128 Go, les iPad Pro prennent aussi la main, mais font payer ces capacités supérieures au prix fort.

On regrettera que l’iPad 2018 se contente de 32 Go de stockage pour son modèle d’entrée de gamme. Cela peut être suffisant pour un usage dans une école mais paraît bien contraignant pour une utilisation quotidienne faite d’installation d’applications, de téléchargements de contenus vidéos, etc. Une fois encore l’iPad Pro triomphe logiquement. Cela dit, avec 128 Go, l’iPad 2018 tient la route et devrait assurer assez d’espace pour ne pas forcer l’utilisateur à trop se restreindre. En revanche, le modèle 32 Go, bien plus attrayant d’un point de vue financier, risque d’imposer une gestion serrée de son stockage (qu'on réservera aux applis) et/ou un abonnement à iCloud ou consorts (où seront stockés la plupart des contenus multimédias).

Appareils photos

Nous ne sommes pas persuadés que les iPad aient véritablement besoin d’être des appareils photos et des caméras performants, même si leur écran endosse joliment le rôle de viseur géant. Quoi qu’il en soit, l’iPad 2018 doit composer avec un capteur 8 Mpixels à l’arrière et une focale qui ouvre à f/2.4, sans stabilisation optique. Tandis que l’iPad Pro bénéficie de cette technologie, embarque un capteur 12 Mpixels et ouvre à f/1.8. Rien de glorieux pour la photo. Côté vidéo, là où l’iPad Pro peut filmer en 4K, l’iPad 2018 se contentera au mieux de la Full HD (1080p).

Le module photo sera également sollicité pour la réalité augmentée, mise en avant lors de la présentation de l’appareil. Apple compte beaucoup sur le développement des nouveaux usages de l’AR. Il est encore un peu tôt pour savoir ce que donnera cet iPad. Il faut juste espérer que le module photo gérera bien la basse lumière dans le cadre de ces expériences.

Si vous n’avez pas peur de faire tomber un appareil aussi large ou de le sortir à tout bout de champ dans la rue, l’iPad pourra jouer le rôle d’appareil photo d’appoint. Mais ne comptez pas le voir égaler l’iPad Pro ou un iPhone…

Prix

C’est le domaine dans lequel l’iPad 2018 écrase facilement l’iPad Pro 10,5 pouces (disponible à partir de 869 $can pour le plus petit Pro). Vendu à partir de 429 $CAN, encore moins cher que le modèle 2017, il en prolonge a priori l’excellent rapport qualité/prix. Mais son positionnement en entrée de gamme ne signifie pas que sa configuration, dont les composants ont déjà tous été embarqués dans d’autres produits d’Apple, est faiblarde. Elle n’est pas à la pointe des technologies du géant américain mais devrait apporter suffisamment de puissance pour les usages les plus courants.

Lequel choisir ?

Si vous n’êtes pas très fortuné ou si vous cherchez surtout une tablette (en complément d’un PC, par exemple) pour des usages récréatifs, créatifs ou légèrement productifs (jeu, dessin grâce à l’Apple Pencil, Web, mail, etc.), l’iPad 2018 paraît être un bon choix. Si vous cherchez une tablette qui fasse un peu ordi, lui adjoindre un clavier Bluetooth pourrait permettre de faire illusion un peu plus longtemps. Mais ne lui en demandez pas trop, non pas en termes de puissance, mais plutôt en termes d'ergonomie. Ne l’oublions pas, l'iPad est avant tout une tablette... Quoi qu’il en soit, même le modèle 32 Go, qui pourrait n’avoir pour seul défaut que sa capacité de stockage limité, pourrait être un bon choix.

En revanche, si vous avez en tête de remplacer de plus en plus votre ordinateur, que vous aimez ne pas trop vous souciez du stockage (ou êtes parfois loin d’une connexion), l’iPad Pro s’impose grâce à sa configuration et par son ergonomie. Doté d’un écran plus large, il est également compatible avec le Smart Keyboard, clavier auto-alimenté qui permet d’utiliser l’iPad comme un ordinateur portable. Mais là encore il y a des limites... celles d’iOS.

 

www.apple.ca