Personnalité

Harry Styles est-il en train de devenir une icône LGBT pour les milléniaux?

Yannick LeClerc
Commentaires

Depuis le début, la tournée mondiale de l'ex-One Direction Harry Styles est porteuse d'un message d’ouverture aux LGBT de plus en plus assumé. L'époque de la mèche plaquée sur le front, à chanter «What Makes You Beautiful» avec ses copains de One Direction semble bien loin. Désormais en solo, Harry Styles a muri et s'est émancipé musicalement, mais aussi en matière de discours, davantage tourné vers des questions LGBT. Le rescapé du fameux boy band est-il en train de devenir une icône LGBT pour la nouvelle génération ?

Depuis le début de sa tournée mondiale, Harry Styles interprète sur scène son tout nouveau morceau baptisé «Medecine», aux paroles ambigües : «The boys and the girls are here / I mess around with him / And I’m ok with it », (qu’on pourrait traduire poar «Les gars et les filles sont là, je m’amuse avec lui, et je suis ok avec ça»), chante Styles. Il n'en fallait pas plus pour que bien des fans du chanteur s'enflamment sur Twitter, clamant qu'il s'agirait d'un coming-out bisexuel. Doublement surprenant les commentaires sont à date très rarement négatifs

Aussi, Harry Styles commence par une équivoque «Treat you like a gentleman», pouvant être interprété comme «Je te traiterai à la façon d'un gentleman» ou «Je te traiterai comme un gentleman»: sans savoir s’il fait référence à lui-même ou bien à une éventuelle/potentielle conquête.

Des drapeaux sur scène 

En plus de ses paroles énigmatiques, Harry Styles est en train de faire de sa tournée un événement allant au-delà de la musique. Avec un public forcément un peu moins jeune qu'auparavant, le chanteur s'adresse à des 15-30 ans et n'hésite pas à brandir des drapeaux LGBT, transgenre ou bisexuel (en plus de drapeaux locaux) sur scène. Un exemple inspirant pour des individus en passe de quitter l'adolescence et de se construire comme adulte.

Une ambiance inclusive et positive qui plait visiblement aux fans, nombreuses et nombreux à se fiancer durant ses concerts.

Comme dans «I Kissed a Girl» de Katy Perry ou «Te Amo» de Rihanna, la chanson évoque une possible bisexualité. Comme le rappelait récemment un journaliste du Guardian, nombreuses ont été les artistes féminines à évoquer une aventure d'un soir avec une personne du même sexe dans des chansons, et ce, dans presque tous les styles musicaux. Sauf qu'il s'agit cette fois-ci d'un homme qui parle, fait peu fréquent dans le paysage pop actuel. Une belle avancée, donc, d'autant plus importante qu'elle s'inscrit dans un domaine grand public, et peut donc avoir une portée considérable aussi bien auprès des fans que de l'industrie musicale dans son ensemble. 

En entrevue Harry Styles expliquait à un journaliste anglais qu'il n'avait « jamais ressenti le besoin de mettre une étiquette sur son orientation sexuelle» et que «tout le monde devait être ce qu'il/elle voulait être».