Royaume-Unis - mariage royal

Le prince Harry et Meghan Markle encouragent les dons contre le VIH comme cadeau de mariage

L'agence AFP
Commentaires

Le prince Harry et Meghan Markle encouragent leurs sympathisants à faire un don à une organisation de lutte contre le VIH plutôt que de leur adresser des cadeaux de mariage.

Le prince Harry doit épouser l'actrice Meghan Markle le 19 mai prochain lors d'une cérémonie au château de Windsor.

Avant le mariage, le couple a publié une déclaration encourageant les gens à faire un don à un certain nombre d'organismes de bienfaisance liés aux causes qui leur tiennent à coeur.

Le Prince Harry a soutenu la lutte le VIH au cours des dernières années, suivant les traces de sa mère, la Princesse Diana.

Son premier engagement officiel aux côtés de Meghan Markle était une visite à Terrence Higgins Trust, une association caritative antisida.

Le couple a sélectionné sept organisations qu'il souhaite soutenir et qui représentent un éventail de sujets comme le sport pour le changement social, l'autonomisation des femmes, l'environnement, et le VIH précisément.

« Beaucoup d'entre elles sont de petites organisations caritatives, et le couple est heureux de pouvoir amplifier leur action et de faire la lumière sur leur travail », ont expliqué les futurs mariés.

L'association caritative pour le VIH choisie est CHIVA, l'Association pour le VIH des enfants, qui « soutient les enfants qui grandissent avec le VIH et leurs familles à travers le Royaume-Uni et l'Irlande ».

« Nous sommes reconnaissants d'avoir l'opportunité de sensibiliser les jeunes aux problèmes complexes auxquels sont confrontés les jeunes qui grandissent avec le VIH. Nous sommes une très petite association caritative et grâce à notre travail, nous soutenons plus de 1.000 jeunes vivant avec le VIH », a indiqué la présidence de l'organisation.

Le Prince Harry et Meghan Markle ont participé ensemble à un événement de la Journée mondiale contre le sida en décembre - leur premier engagement royal conjoint.

Le prince a également marqué son engagement en acceptant un prix du magazine gai « Attitude » célébrant l'héritage de sa mère sur la question du VIH/sida.