Décriminalisation de l'homosexualité

À Trinidad-et-Tobago, l’homosexualité masculine en passe d’être décriminalisée

Chantal Cyr
Commentaires

Un pas de plus vers l’égalité à Trinidad et Tobago, ce petit État insulaire des Caraïbes au large du Venezuela.

La Cour suprême de ce pays du Commonwealth a en effet jugé, la semaine dernière, que l’interdiction des relations entre hommes – et plus particulièrement les lois punissant la sodomie – était «inconstitutionnelle, illégale, nulle, vide, invalide et sans effets» a rapporté NBC

À l’initiative de l’offensive judiciaire contre cette loi punissant de 25 ans de prison les relations entre hommes gais depuis la période coloniale, l’activiste LGBTQ Jason Jones s’est félicité de cette décision, forcément historique dans les Caraïbes. 

C’est un activiste gay trinidadien établi à Londres, Jason Jones, qui avait saisi la justice. «Le juge a choisi d’être du bon côté de l’Histoire», a déclaré Kenita Pacide, du groupe de défense des droits humains OutRight Action International, citée par Reuters. Les lois homophobes, qui comprennent également une interdiction d’entrée dans le pays aux homosexuels étrangers, n’étaient généralement plus appliquées dans l’archipel de 1,3 million d’habitants. L’arrêt de la Cour suprême trinidadienne doit être confirmé en juillet prochain. 

«Victoire ! Merci pour tous vos messages de soutien ! Nous l’avons fait ! Nous sommes désormais égaux !», a tweeté le militant trinidadien. La décision finale des juges suprêmes est attendue pour le mois de juillet.