Le 16e anniversaire du cabaret Mado

«SWEET SIXTEEN»

André-Constantin Passiour
Commentaires
Mado

Oui, déjà 16 ans pour le Cabaret Mado! Bien entendu et comme il se doit, on célèbrera le tout par un méga spectacle le 3 mai prochain. Dès 22h, la scène sera occupée par les drags régulières du Cabaret en plus de plusieurs invités. Ce sera à cette même date, donc le 3 mai, que le Cabaret inaugurera sa terrasse dans le cadre d’Aires Libres 2018! 

C’est donc tout un spectacle qui nous attend ce jeudi 3 mai. «Mado sort de l’adolescence et s’en va tranquillement vers l’âge adulte! On vous prépare un gros, gros spectacle, avec une quinzaine de drag-queens, les habituées du Mado, mais aussi des invitées spéciales, avec des danseurs et des figurants», affirme l’exubérante Mado Lamotte. Mado elle-même procèdera à pas moins de 12 changements de costumes cette soirée-là!
 
«Je suis très heureuse et surprise que le Cabaret fonctionne encore si bien, poursuit la drag et copropriétaire du club. Comme on le voit bien à Montréal, il y a des places très connues et reconnues qui ont fermé leurs portes, mais nous, nous sommes encore là. Au tout début, on ne nous donnait même pas cinq ans et voilà que nous arrivons à notre 16e anniversaire! Mais ici, c’est comme un théâtre, on se renouvelle constamment. Ce qu’on fait aujourd’hui n’a rien à voir avec les spectacles qu’on montait la première année, c’est presque le jour et la nuit parce qu’on a évolué, on s’est développé, on s’améliore et on s’adapte aussi à la clientèle.»
 
Avec les soirées Mx Fierté Montréal, le concours associé aux célébrations de la Fierté de Montréal, Drag Moi, Bagalicious (avec Rita Baga à l’animation) et bien d’autres encore, le Cabaret offre bien des thématiques différentes. «Il y a aussi les spectacles de financement des étudiants, les jeunes des départements universitaires se déguisent, ils embarquent; les drags s’adaptent aussi aux étudiants et tout le monde s’amuse. C’est une autre manière de faire du drag, de chercher aussi une nouvelle clientèle qui n’est pas nécessairement LGBT, mais qui est ouverte. Il y a aussi, de plus en plus, des spectacles de groupes: les drags se mettent en équipe pour monter un spectacle avec des chorégraphies, des danseurs, etc.; c’est une autre manière de travailler», souligne Mado Lamotte.
 
On recherche la diversification des publics. «Certains trippent fort sur le style RuPaul’s Drag Race et d’autres un peu moins. Ici, on essaie d’offrir des spectacles pour tous les publics et pas nécessairement uniquement pour les jeunes…», rajoute Mado.
 
Mais s’il y a bien quelque chose sur laquelle cette reine de la nuit insiste, c’est sur le travail d’équipe, sur la «famille» qu’est le Cabaret. «On se consulte, on se parle, on réfléchit ensemble et ce qui fait, je crois, notre force parce qu’on va dans la même direction à ce moment-là. Également, il y n’y a pas de "bitchage", on s’entend avec tout le monde. Les drags vont au Cocktail, elles vont faire des spectacles au Drague à Québec, etc.; elles se promènent et on collabore avec tout le monde. On a créé tout un réseau en région aussi…»
 
Alors, ajoutez le 3 mai à 22h au Cabaret Mado à vos agendas pour être certain de ne pas manquer ce spectacle d’anniversaire… Ah «sweet, sweet sixteen»!!!
 
Cabaret Mado
1115, rue Sainte-Catherine Est, Montréal. T. 514-525-7566 ou