Caraïbe

Trinidad-et-Tobago dépénalise l'homosexualité

Yannick LeClerc
Commentaires

La Cour suprême du petit archipel de Trinidad-et-Tobago, dans les Caraïbes, peuplé de 1,3 million d’habitants, a déclaré inconstitutionnelles les lois antisodomie héritées de la colonisation britannique.

Jusqu'ici les rapports homosexuels - même consentis - étaient considérés comme des crimes passibles de 25 ans de prison.

Un activiste LGBT trinidadien établi à Londres, Jason Jones, avait saisi la justice.