Du nouveau à la Clinique Caméléon: la Fondation Caméléon

Pour assurer l’accès au services

André-Constantin Passiour
Commentaires
caméléon
Pour plusieurs personnes atteintes de dépendance(s), que ce soit l’alcool, les drogues, les médicaments ou le jeu, l’accès au traitement est souvent difficile. D’autant plus qu’une grande partie des toxicomanes présentent aussi une problématique de santé mentale. La Clinique Caméléon à Montréal se spécialise dans la prise en charge de personnes aux prises avec ce double diagnostique. On y soigne également d’autres comorbidités: hépatite C et B, VIH, douleurs chroniques et dépendance aux opioïdes, avec une approche globale. Il est bien démontré que la psychothérapie et les communautés thérapeutiques améliorent grandement les chances de réussite. Ils constituent toutefois un traitement coûteux qui en réduit l’accès.
 
C’est donc pour soutenir des patients dans leurs démarches thérapeutiques que la Clinique Caméléon a créé en décembre dernier une nouvelle fondation, la Fondation Caméléon. «Certains patients n’ont tout simplement pas les moyens de se payer des psychothérapies ou d’autres soins thérapeutiques non couverts par la RAMQ ou une assurance privée», a soutenu la Dre Marie-Eve Morin, médecin de famille et fondatrice de la clinique, lorsque l’équipe de Fugues l’a rencontrée dans ses bureaux colorés.
 
«Ça faisait longtemps qu’on songeait à une fondation. Nous devions trouver un moyen de venir en aide aux patients moins fortunés. Pour nous, créer cette fondation était urgent et nécessaire», a commenté Daniel Hervieux, collaborateur de longue date du Dre Morin et directeur de la Fondation.
 
Un autre objectif visé par la fondation est la prévention et l’édu-cation en lien avec l’usage de drogues, de médicaments et d’alcool. «La Dre Morin présente déjà des conférences dans des écoles secondaires ou devant des intervenants communautaires pour faire de la sensibilisation et de la prévention. À l'aube de la légalisation du cannabis, ce besoin de faire de la prévention auprès des jeu-nes en particulier devient plus important que jamais. Cependant, ce n’est pas à la portée de tous et plusieurs se privent de ce type d’activité faute de budget. Avec le support de la fondation, nous serons en mesure d’élargir l’auditoire vers des institutions d’enseignements publics et des organismes communautaires qui le souhaiteront», a souligné Daniel Hervieux.
 
Le conseil d’administration de la Fondation est composée de Dre Marie-Eve Morin; Robert Paris, directeur général du groupe Pact de la rue; Cyrille Figureau, thérapeute en relation d’aide; Dre Julie Tremblay, microbiologiste; Rafaël Moreno-Vacca, intervenant communautaire; Jasmin Labrie, conseiller chez Équipe Labrie Belisle – Groupe Investors, et Daniel Hervieux, agent de relations publiques.
 
«Bientôt, nous accepterons les dons par internet, mais pour l’instant on se concentre sur le lancement officiel de la Fondation et la première assemblée générale qui aura lieu en juin prochain», ont noté la Dre Morin et Daniel Hervieux. Tout don peut toutefois être fait dès maintenant en contactant la Fondation via l'adresse suivante: [email protected]
 
Assurer un accès raisonnable aux personnes dépendantes aux opiacés en offrant des traitements de substitution; assurer un accès maximal au traitement de l’hépatite C et ainsi diminuer la transmission et la réinfection de ce virus; offrir un service de dépistage ITSS (infections transmissibles par le sexe et par le sang) facilement accessible; prôner l’éducation auprès des patients et le partage d’informations afin de rendre les patients plus autonomes et ainsi plus responsables de leur santé; et, enfin, prévenir les rechutes dans le contexte de maladies mentales chroniques et/ou de dépendances et ainsi favoriser un fonctionnement global satisfaisant pour les patients (assiduité professionnelle, observance aux traitements, compréhension de la maladie) : telle est la mission que s’est donnée la Clinique Caméléon.
 
«Le 1er juin, la Clinique Caméléon fêtera ses trois ans d’existence. Nous sommes en pleine croissance et visons recruter de nouveaux médecins afin de pouvoir accueillir davantage de patients. C’est avec beaucoup d’espoir et d’optimisme que nous lançons la fondation, un complément incontournable à notre mission, a conclu la Dre Marie-Eve Morin. 
 
Clinique médicale Caméléon
1851, rue Sherbrooke Est, bureau 902, Montréal.