Du 26 au 29 avril

Metropolis Violet : Écrivain(e)s LGBTQ à Metropolis bleu

André-Constantin Passiour
Commentaires
Nicole Brossard
Photo prise par © Nicole Brossard
  • Nicole Brossard

L’édition 2018 du Festival littéraire international de Montréal Metropolis bleu présentera une série spéciale sur la littérature LGBTQ, avec des entrevues sur scène, des lectures publiques, des tables rondes et un nouveau prix littéraire. 

La programmation LGBTQ met en valeur des écrivains comme Kamal Al-SolayleeGuy VervilleAmber Dawn ou Catherine Hernandez et qui, au-delà des genres, de l’identité ou de la langue d’écriture, abordent des sujets universels. 

Le 26 avril, il y aura remise du Prix Violet Metropolis bleu à Nicole Brossard. La remise du prix, sera suivie d’un entretien sur scène avec Denis-Martin Chabot. Le lendemain, le 27 avril on aura droit une autre édition de la fameuse soirée The Violet Hour. On pourra entendre des lectures des écrivains LGBTQ.

ÉVÉNEMENTS À METTRE À VOTRE AGENDA


Jeudi 26 avril

Prix Violet Metropolis bleu : Nicole Brossard
19h – 20h. Never Apart (7049, rue St. Urbain), 10 $. En français
Joignez-vous à nous pour la première édition du Prix Violet Metropolis bleu remis, pour l'ensemble de son oeuvre, à une écrivaine canadienne issu de la communauté LGBTQ. La remise du prix sera suivi d'un entretien sur scène. Animation : Denis-Martin Chabot.
Jury : Domenico A. Beneventi, Marie-Ève Blais, Line Chamberland
Conseiller : Robert Schwartzwald

Vendredi 28 avril

The Violet Hour reading series
19h – 20h30 (portes à 18h30). Bar Stock (1171, rue Sainte-Catherine est), 18 ans et plus, 5 $. En anglais
Une soirée de lectures en anglais par des écrivain(e)s LGBTQ. Avec Kamal Al-Solaylee, Amber Dawn, Daniel Mendelsohn, Casey Plett et Joshua Whitehead. Animation : Christopher DiRaddo.
 
Samedi 28 avril

Outside the Margins: Community, Representation and Resilience
14h – 15h30. Never Apart (7049, rue St. Urbain), gratuit. En anglais
Trois écrivaines canadiennes parlent de leurs derniers livres et du pouvoir qu'elles trouvent en écrivant sur la vie des personnes sous-représentées. Avec Amber Dawn (Sodom Road Exit), Catherine Hernandez (Scarborough) and Casey Plett (Little Fish). Animation : Shannon Webb-Campbell.

Hard to Imagine: Thomas Waugh on Teaching as Activism
16h – 17h. Never Apart (7049, rue St. Urbain), gratuit. En anglais
Après quatre décennies à l'Université Concordia, le professeur Thomas Waugh a pris sa retraite l'an dernier. Nous profitons de l'occasion pour retracer les moments clés de sa carrière légendaire. Animé par Matthew Hays.


Dimanche 29 avril

Brunch littéraire pour les famille LGBT
10h – 11h30. Hotel 10 (10 Sherbrooke Ouest). En français et en anglais

Animée par la comédienne Fanny LaCroix, l'activité bilingue mise sur pied en collaboration avec la Coalition des familles LGBT s'adresse aux familles LGBT au Québec. Au menu : toutes sortes de bonnes choses à manger, à raconter, à dessiner. Invitation aux familles LGBT – Inscription à [email protected] avant le 10 avril.

Juste un peu de gris ou la sagesse avant la beauté
16h – 17h. Hôtel 10 (10 Sherbrooke ouest), Salle St-Laurent, 8 $. En français
Crèmes antirides, colorants capillaires, régimes amaigrissants?! Vieillir gai, lesbienne, bi ou trans dans la littérature. Une discussion sur le vieillissement dans la communauté LGBTQ, et un regard sur la façon dont le sujet est traité par les écrivains invités. Avec : Marie-Christine Arbour, Nicole Brossard et Guy Verville. Animateur : Denis-Martin Chabot.
 

METROPOLIS BLEU EN BREF

Metropolis bleu est un organisme de charité qui a pour mission de réunir les gens de langues et de cultures diverses autour du plaisir de lire et d’écrire, permettant ainsi l’éclosion de la créativité et la compréhension interculturelle. La Fondation présente annuellement un Festival littéraire international et offre, tout au long de l’année, une gamme de programmes éducatifs et sociaux en classe et en ligne. Parce que l’écriture et la lecture vont bien au-delà du divertissement, ces programmes sont également utilisés comme outils thérapeutiques, de persévérance scolaire et de lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

Vingt ans : l’âge de la curiosité et de tous les possibles. La 20e édition du Festival littéraire international Metropolis bleu de Montréal entend bien le montrer sous la bannière «Des livres et des idées» avec un seul souhait : multiplier les rencontres entre les livres, les auteurs et les lecteurs réunis par le plaisir de l’intelligence et les cœurs. Le Festival a lieu du 20 au 29 avril 2018, à l’HOTEL10 (10, rue Sherbrooke Ouest), ainsi qu’en une douzaine d’autres lieux. Il mêle allègrement les écrivains québécois, canadiens et ceux venus d’ailleurs. En voici les grandes lignes.

Les thèmes

PEUR & NOIRCEUR : Il y a 200 ans paraissait Frankenstein ou le Prométhée moderne, de Mary Shelley. Pour souligner cet anniversaire, la série «Peur & noirceur» a concocté un programme où les délicieux frissons des polars cohabitent avec les peurs de notre époque – de l’autre, de l’étranger, du présent  – et leurs manifestations – violence, guerre  ou pornographie. Philippe Jaenada (La Serpe, prix Femina 2017), Patrick Sénécal (Il y aura des morts), Lola Lafon (Mercy, Mary, Patty), Fulvio Caccia (Un été catalan), Jean-Jacques Pelletier (Deux balles, un sourire), Lluís Anton Baulenas (Combat de chiens), Pascal Bruckner (Un racisme imaginaire) ou Claudia Attimonelli et Vincenzo Susca (Pornoculture. Voyage au bout de la chair) pour ne citer que ces noms, vous entraîneront vers la part d’ombre de l’être humain.

CIELS DU NORD : Les pays d’Europe du Nord ont la réputation de compter d’excellents écrivains, et pas seulement de romans noirs. Le Festival Metropolis bleu se fait une joie d’accueillir six d’entre eux: Ragnar Jónasson (Islande), Ulrikka S. Gernes (Danemark), Viveca Sten (Suède), Torkil Damhaug (Norvège), Jonas Hassen Khemiri (Suède) et Morten Strøksnes (Norvège). De la pêche au requin à un désaxé pyromane, de la défonce d’adolescents aux inquiétudes de la mémoire, entre polars, poésie, récit d’aventures, thrillers et romans, autant d’univers et de regards contrastés. Cette série est le point d’orgue littéraire du Printemps nordique, qui se déploie à la Place des Arts pendant tout le mois d’avril.

MATIÈRE GRISE : Ayant atteint l’âge vénérable de 20 ans, le Festival Metropolis bleu s’interroge sur les multiples manières qu’a la littérature d’aborder la question du vieillissement.. Daniel Mendelsohn (Une Odyssée - un père, un fils, une épopée), Yvon Rivard (Le dernier chalet), Chantal Thomas (Souvenirs de la marée basse) ou Emmanuelle Caron (Tous les âges me diront bienheureuse), et bien d’autres : des écrivains de tous âges toisent le temps.

 

Quelques séries

La programmation Azul, en langue espagnole et portugaise, d’Amérique latine et d’Europe, continue de prendre de l’ampleur. Des hommages : à Hugh Hazelton, grand passeur montréalais. Des découvertes : de la Portugaise Cristina Carvalho, de jeunes écrivains de Bogotá ou de l’Espagnole Luna Miguel. Des échanges : avec le Canado-bolivien Alejandro Saravaria ou avec les collaborateurs de la revue L’Inconvénient sur les nouvelles voix de la littérature mexicaine. 

La série Almemar vient rappeler la richesse et la variété des œuvres écrites par des auteurs juifs. Entre l’Israélo-américain Ruby Namdar et la Montréalaise Ariela Freedman, entre un film sur la spécificité de la culture juive (Why the Jews ?) et une table ronde sur la Jérusalem fantasmée par chacun, il n’y a que l’embarras du choix.