France insultes homophobes

Condamnation de la femme qui avait insulté un couple gai dans un supermarché en France

L'agence AFP
Commentaires

La jeune femme qui avait insulté un couple gay dans un supermarché de Rueil-Malmaison, près de Nanterre, le 3 mars dernier a été condamnée à 1 350 euros de dommage et intérêts pour préjudice moral à chacune des victimes et 1 500 euros à deux associations LGBT.

Le 3 mars dernier, alors que Laurent et son conjoint Jean faisaient leurs courses dans un supermarché Carrefour, une femme qui souhaitait passer devant eux à la caisse les a insultés en les traitant de «sales gros pédés, tarlouzes et pédales» qui n'ont «pas le droit de vivre en France».

Elle avait poursuivi en s’exclamant : «en Algérie, les mecs comme vous on les égorge» puis a appelé quelqu’un de son entourage pour lui dire «qu'il y avait deux clients pédés qui ne méritaient pas de vivre et qu'il fallait les buter».

Ni les clients et ni le personnel du magasin Carrefour, témoins de la scène, dont un vigile de sécurité, n’ont réagi, mais les deux hommes ont par la suite saisi la justice, soutenus notamment par SOS homophobie.

L’affaire a été jugée par le tribunal correctionnel de Nanterre le 23 avril dernier pour «injures publiques en raison de l’orientation sexuelle» et «menaces de mort». 

La jeune femme qui avait insulté le couple gai a été condamnée à 1 350 euros de dommage et intérêts pour préjudice moral à chacune des victimes. De surcroît, elle devra verser 1 500 euros aux deux associations LGBT qui s'étaient constitué partie civile dans le procès.