Grande-Bretagne

Un homme accusé d'avoir drogué et violé des partenaires rencontrés sur Grindr devant la justice

Yannick LeClerc
Commentaires
homme accusé d'avoir drogué et violé des partenaires

Un Britannique accusé de droguer et de violer des hommes rencontrés via l'application de rencontre gay Grindr comparaît devant un tribunal depuis lundi.

Sam Ashley, originaire de Portsmouth, est accusé d'avoir drogué et violé quatre hommes sur une période de huit mois, en utilisant Grindr pour rencontrer ses présumées victimes.

Les faits se seraient produits entre juin et décembre 2016, trois des quatre victimes ayant été retrouvées via Grindr.

Le tribunal a entendu lundi dernier le témoignage d'un homme, étudiant de l'Université de Portsmouth, qui s'était réveillé alors que l'accusé était en train d'abuser de lui.

L'étudiant de 20 ans a déclaré au jury qu'il s'était évanoui après avoir bu "quelques gorgées" d'une boisson que lui avait poposé son agresseur.

«J'ai bu quelques gorgées, même pas un quart du verre. Je me suis senti un peu tremblant et ma tête a commencé à tourner comme si j'étais sur un bateau en pleine mer. Nous nous sommes embrassés, et après c'est le vide. La seule chose dont je me souviens ensuite c'est qu'il avait une relation sexuelle avec moi quand j'ai commencé à reprendre connaissance», a-t-il indiqué.

«Il était très énergique et je me souviens que je me suis agrippé à l'oreiller et que je me concentrais surtout à essayer de comprendre où j'étais et d'arrêter la scène», a-t-il ajouté.

Le procureur a déclaré au tribunal que des doses de substances toxicologiques avaient été trouvés dans la chambre d'Ashley par la police.

Le jury a également entendu une autre victime présumée qui a déclaré avoir été drogué et violé chez lui après avoir rencontré son agresseur dans un bar.

Sam Ashley nie les quatre accusations de viol, d'administration d'une substance toxicologique et le deux tentatives de viol dont il est l'objet.

Son procès devrait durer trois semaines.

 

Sources : Pink News