États-Unis

Les musulmans plus favorables au mariage gai que les chrétiens évangéliques

L'équipe de rédaction
Commentaires

L’opposition au mariage de même sexe a diminué à travers  de larges groupes religieux aux États-Unis mais les chrétiens évangéliques blancs est l’un des rares mouvements pour lesquels une majorité y reste opposé. Les résultats de l’ Atlas des Valeurs Américains publié en 2017 par le Public Religion Research Institute’s 2017  (PPRI) montrent un soutien croissant aux droits des LGBT, y compris une majorité de musulmans américains soutenant ces mêmes droits.

Les musulmans sont à 51% favorables au mariage homosexuel, contre seulement 34% quatre ans auparavant. Des résultats similaires ont été observés pour les protestants noirs, 54 pour cent s’opposant au mariage homosexuel dans l’American Values Atlas 2014 du PRRI, contre 43 pour cent dans les dernières conclusions.

En effet, l’opposition au mariage homosexuel est maintenant presque entièrement limitée aux chrétiens blancs conservateurs. Cinquante-huit pour cent des chrétiens évangéliques blancs et 53 pour cent des Mormons – dont une majorité écrasante est blanche – s’opposent à ce que les couples homosexuels puissent se marier. Cependant, le groupe le plus en opposition est celui des Témoins de Jéhovah, un groupe qui est 36% blanc , 32% hispanique et 27% noir aux États-Unis. Seulement 13% soutiennent la loi.

Dans l’ensemble, 63% des Américains sont favorables pour couples de même sexe à se marier, contre 52% il y a quatre ans. Tous les grands groupes raciaux sont maintenant majoritairement en faveur du mariage gay. Les Républicains restent cependant opposés à 51 pour cent contre  42 pour cent il y a 4 ans.

Dans sa plate-forme avant les élections de 2016, le Parti républicain a refusé d’adoucir son langage sur le droit des couples de même sexe de se marier depuis quatre ans quand il a qualifié cet acte « d’assaut contre les fondements de notre société ».

Depuis son entrée en fonction, le président Donald Trump a adopté une série de politiques pour les évangéliques blancs, notamment en interdisant certaines personnes transgenres à servir dans l’armée. Pourtant, pendant sa campagne, Trump a critiqué l’Islam, affirmant qu’il protégerait les personnes LBGT contre l’oppression.

« En tant que président, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour protéger nos citoyens LGBT de la violence et de l’oppression d’une idéologie étrangère haineuse », a-t-il déclaré lors de son discours d’investiture.