Jusqu'au 17 mai

Deux films à voir au Festival du cinéma israélien de Montréal

Logan Cartier
Commentaires

Le meilleur du cinéma hébreu vous donne rendez-vous à la 13e édition du Festival du cinéma israélien de Montréal (FCIM). Entre le 6 et le 17 mai prochain, un patchwork d'œuvres acclamées allant de la comédie populaire à la chronique sociale en passant par un certain nombre de propositions courageuses.

La manifestation s'est ouverte avec The Testament, long-métrage introspectif d'Amichai Greenberg qui raconte la quête d'un homme sur ses véritables origines familiales.

Avant de découvrir en clôture le très remarqué Longing de Savi Gabizon, le public aura l'opportunité de voir des productions contemporaines défrichant de nouvelles avenues cinématographiques encore jamais présentées au Québec. À ce titre, notons la projection le dimanche soir 13 mai des films MONTANA de Limor Shmila et The CAREMAKER de Ofir Raul Graizer.

Dans The CAREMAKER, Tomas, un boulanger allemand jeune et talentueux, a une liaison avec Oren, un homme marié israélien qui meurt dans un accident de voiture. Tomas se rend à Jérusalem pour y chercher des réponses. Gardant son secret pour lui-même, il commence à travailler pour Anat, la veuve de son amant, qui possède un petit café. Bien que n’étant pas strictement cachers et méprisés par les religieux, ses délicieux gâteaux font de cet endroit une attraction de la ville. Se trouvant impliqué dans la vie d’Anat d’une manière bien au-delà de son anticipation, Tomas étendra son mensonge jusqu’à un point de non-retour.

Dimanche, 13 mai 2018 - 19:00, Cinéplex Forum

 

Dans MONTANA, une jeune femme retourne dans sa ville natale après la mort de son grand-père et entame une liaison avec une enseignante. Puissante et intime, elle doit affronter les secrets de son passé lorsqu’elle retrouve la ville de sa jeunesse.

Dimanche, 13 mai 2018 - 21:00, Cinéplex Forum

 

Pour vous procurer vos billets

https://csuq.ticketacces.net/fr/organisation/