Sports - Coupe du Monde

Une pub argentine dénonce avec humour l'homophobie en Russie

Étienne Leduc
Commentaires

À un mois du Mondial de football, une chaîne de télévision argentine publie un spot publicitaire dénonçant l'homophobie en Russie.

Dénoncer l'homophobie en faisant preuve d'humour. C'est ce qu'a choisi de faire la chaîne de télévision argentine TyC Sports. À un mois du coup d'envoi de la Coupe du monde de football 2018, qui aura lieu en Russie, la chaîne a choisi d'utiliser le sport pour faire passer un message politique.

Dans un clip publicitaire, elle interpelle directement le président russe, Vladimir Poutine, concernant les actes homophobes et les persécutions dont sont victimes les personnes LGBTQI+ dans ce pays où toute « relations non-conventionnelle » est punie par une loi datant de 2013.

« Monsieur le président de Russie, nous avons cru comprendre que votre pays n'autorise pas les manifestations d'amour entre les hommes, alors nous avons un problème », s'inquiète la voix hors champ de la vidéo. « Nous venons d'un pays où il est commun de voir un homme pleurer pour un autre homme », s'amusant des images de partisans s'enlaçant et éclatant de joie.

« Chez nous, les hommes s'aiment entre eux »

Les vidéos de passionnés de sport vibrant pendant un match ou se sautant dans les bras pour célébrer une victoire s'enchaînent. « Ici, les hommes se font tatouer le visage de footballeurs sur le torse ou veulent sentir la sueur d'un autre homme », plaisante la publicité. « Il n'y a rien de plus excitant que de voir un groupe d'hommes nus célébrer une victoire dans un vestiaire ».

Pour protester contre les lois anti-gay en Russie, la chaîne ajoute que l'Argentine est très fière de cette ferveur pour le football. « Monsieur Poutine, si pour vous l'amour entre les hommes est une maladie, alors nous sommes très malades. Et vous savez quoi ? C'est contagieux», prévient la voix-off sur des images des légendes du football argentin et de partisans.