Dictionnaire

Queer et Trans intègrent le Petit Robert

Yannick LeClerc
Commentaires

Comme chaque année, le dictionnaire intègre de nouveaux mots collant aux nouvelles tendances de la société et aux nouveaux usages linguistiques.  Cette année les mots « Queer » et « Trans » font leur apparition dans le Petit Robert. 

L'Affaire Weinstein a été l'élément déclencheur d'une prise de conscience mondiale des violences faites aux femmes. Des agissements qui ne connaissent pas de frontières. Le dictionnaire illustre cette libération de la parole dans sa nouvelle édition. Celle-ci s'incarne par l'expression «écriture inclusive», le verbe «invisibiliser», la locution «nom de naissance» remplaçant «nom de jeune fille» et la féminisation retrouvée et heureuse de certains noms de métier. C'est le cas de «mairesse».

Cette question de société s'illustre également dans l'enrichissement du vocabulaire des «minorités». Le Petit Robert accepte dans ses pages l'anglicisme «queer», «personne dont l'orientation ou l'identité sexuelle ne correspond par aux modèles dominants», le terme familier «trans», abréviation de «transsexuel» ou «transgenre». Des mots qui intègrent par leur différence, une certaine violence. Le thésaurus note ainsi la «grossophobie», «discrimination envers les personnes obèses ou en surpoids»