Agression

Ces 4 hommes risquent 30 ans de prison pour avoir agressé un couple gai à la Miami Pride

Yannick LeClerc
Commentaires

Des accusations de crime haineux ont maintenant été portées contre les quatre hommes au sujet de l’incident du mois dernier.

Quatre hommes qui ont agressé et auraient employé des insultes contre deux homosexuels à la suite des célébrations de la Miami Pride du mois dernier risquent chacun une peine maximale de 30 ans de prison.

Les procureurs ont ajouté des accusations de crime haineux aux charges aggravant ainsi la peine encourue.

S’ils sont reconnus coupables, cela portera la peine d’emprisonnement maximale de 15 à 30 ans.

René Chalarca et son petit ami, Dmitry Logunov, revenaient des festivités de la Fierté le deuxième week-end d’avril quand ils ont été attaqués . Ils se tenaient la main quand les hommes les ont agressés.

Chalarca et Logunov ont subi de nombreuses coupures et ecchymoses. Un autre homme, Helmut Muller, est resté inconscient quand il a été frappé à la tête après être intervenu.

Une vidéo de l’attaque s’est rapidement diffusée en ligne.

Les quatre hommes, qui n’ont pas de condamnations antérieures,  se sont rendus à la police par l’intermédiaire de leur avocat.

Les quatre  hommes sont identifiés comme : Adonis David Diaz, 21 ans, Juan Carlos Lopez, 21 ans, Luis M. Alonso Piovet, 20 ans et Pablo Reinaldo Romo-Figueroa, 21 ans.

Le Miami Herald a révélé hier que les procureurs ont porté des accusations de crime haineux contre ces quatre hommes.

La police a précisé que les hommes ont utilisé le mot «maricones» contre les victimes – une insulte antigaie en espagnol.

Les quatre hommes sont actuellement libérés sous caution pour une somme de 7 500 $ chacun. Après les frais majorés, ils comparaissent de nouveau au tribunal aujourd’hui pour savoir si cette caution être augmentée à 75 000 $.