Happy Wife, Happy Life

Épouses comblées, questions épicées

Julie Vaillancourt
Commentaires
Intervues_Bridget McManus  Mariage: réalités et tabous

L’actrice, productrice et scénariste américaine, Bridget McManus (Wanted, November Rule, The Queen Latifah Show) est de retour avec la deuxième saison de Happy Wife, Happy Life. Cette série web se présente comme une version amusante, gaie et provocante de The View. Deux couples de lesbiennes mariées, Bridget McManus et Karman Kregloe (mariées depuis 10 ans) et Cat Davis et Kristen Smith (depuis 2 ans et demi) abordent les réalités et tabous du mariage en répondant aux questions préalablement envoyées par le public, qui vont du sex tape, aux chicanes de couple, en passant par les beaux-parents. Entrevue avec Bridget McManus

Happy Wife, Happy LifeComment avez-vous élaboré ce concept?
Ma bonne amie Cat Davis et moi discutions d'idées pour tourner une nouvelle série. Étant toutes deux d’heureuses mariées, obsédées par nos épouses, nous avons eu l’idée de faire un talk show sur les tenants et aboutissants du mariage. Nous ne nous positionnons pas en tant qu’experts et ne visons pas à prodiguer une expertise sur les relations amoureuses. Nous avons eu des hauts et des bas, comme tout le monde et désirons partager nos idées et réussites. Je déteste quand les gens disent: «Le mariage est un travail difficile. » Ce n’est pas le cas et c’est plutôt amusant lorsque vous êtes mariés à la bonne personne!
 
 
A-t-il été difficile de convaincre les épouses de participer à la websérie?
Cat et Kristen ont accepté d’emblée. Ma femme Karman a été difficile à convaincre. Étant plutôt réservée elle n'était pas intéressée à parler de sa vie personnelle, en particulier de sexe. Sa mère, Gail, est notre plus grande fan et savions qu’elle regarderait la série… Nous avons donc eu l'idée d'avoir des «mots sécuritaires», de sorte que si quelqu'un ne veut pas parler d'un sujet, il n'est pas obligé de le faire. Je ne voulais pas que Karman ou une des épouses se sentent mal à l'aise, mais je voulais toutes nous encourager à la discussion, car il n'y a rien de honteux à propos de nos vies. Je suis un livre ouvert, peut-être un peu trop parfois, donc Karman m'équilibre parfaitement. 
 
Comment choisissez-vous les sujets abordés et avez-vous accès aux questions avant le tournage?
Les questions nous sont envoyées par notre famille, nos amis et nos fans. Nous avons une messagerie officielle dédiée aux questions soumises. Je lis les questions au préalable pour m'assurer que nous ne répétions pas les épisodes précédents, mais nous ne discutons pas des questions avant le tournage. Je pense que cela fait partie de la magie du spectacle! Je ne sais jamais ce que Cat, Kristen ou Karman vont répondre. J'ai beaucoup appris sur mes amis, mon mariage et moi-même en tournant cette série.
 
Était-ce important pour vous avec cette série de démystifier le mariage homosexuel, légalisé en juin 2015 dans tous les États américains?
Chaque jour, le monde devient plus progressif. Plus les médias et la représentation lesbienne sont disponibles pour les masses, mieux c'est. Notre série ne s’adresse pas uniquement aux lesbiennes mariées, mais à tout le monde! Nous sommes quatre femmes qui sont bien dans leurs relations et cela nous donne un terrain d'entente avec tous les publics. Les intolérants doivent réaliser que nous sommes tous égaux. Je pense qu'une fois qu'ils le feront, ils apprécieront plus d'aspects de leur vie. Ça doit être difficile de marcher dans le monde en haïssant les autres. J'ai de la compassion pour eux; ils doivent avoir un cœur lourd. Nous allons continuer à faire ce que nous faisons et à être super super gaies. 
 
Le web offre-t-il plus de libertés d’expression, de production, pour aborder des sujets plus marginaux?
L'une des grandes bénédictions d'Internet est que vous n'avez pas à attendre que quelqu'un vous donne le feu vert et produise vos projets. Le web a lancé ma carrière en 2007. J'ai eu ma première série, Brunch avec Bridget, en ligne et à partir de là, elle a été reprise et diffusée sur le Réseau Logo. Internet est un endroit où la voix de tous peut être entendue. Ce n'est pas seulement pour les hétéros, les riches et les séduisants. C'est pour les queer comme moi ayant une idée et désirant la partager. En tant que consommateur de médias, je cherche désespérément de nouvelles perspectives. J'aime la diversité et je suis tellement heureuse qu'elle soit accessible sur le Web. 
 
Happy Wife, Happy Life (saison 2) est disponible gratuitement sur YouTube https://youtu.be/rCIVoHFYhkQ et la première saison est disponible sur tellofilms.com