Jusqu'au 11 novembre, au Musée McCord

Shalom Montréal : une contribution remarquable

Michel Joanny-Furtin
Commentaires

Grâce à une exposition présentée du 3 mai au 11 novembre, le Musée McCord propose d’en apprendre plus sur la participation des communautés juives au développement et à l’effervescence de Montréal: Arts, santé, immobilier, solidarité, des réalisations encore marquantes à redécouvrir pour tous les Montréalais...

habita 67«Depuis quelques années, nos expositions mettent de l’avant la contribution des différentes communautés de Montréal», explique Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction des musées McCord et Stewart de Montréal. «Ainsi après les communautés irlandaises puis écossaises, nous nous arrêtons un temps sur la communauté juive. Ce sera une première puisque ce thème n’a jamais été développé par un autre musée non-juif auparavant», affirme-t-elle. «Même si l’installation des juifs à Montréal est plus ancienne, nous tournerons spécifiquement nos projecteurs sur les initiatives de la communauté israélite au 20e siècle. Une contribution particulièrement remarquable dont bénéficient tous les Montréalais de nos jours, souvent sans le savoir...»
 
L’expo du Musée McCord se décline en six thèmes: Architecture et préservation du patrimoine, Philanthropie, Santé et finances, Justice et protection des droits, Commerce et, bien sûr, Arts et culture. «Par tous ces thèmes et les items présentés, l’expo témoigne vraiment de la volonté des juifs de participer à chaque secteur de la vie montréalaise. Beaucoup de photos, des témoignages vidéo, un certain nombre d’objets, et des tableaux puisque Montréal est aussi réputée, peu de gens le savent, pour son école de peintres juifs», rappelle Suzanne. Des témoignages donnent toute la dimension de cette présentation notamment la vision des jeunes juifs de ce que sera Montréal dans les 20 prochaines années.
 
Une communauté qui a pris sa place
«Les membres de la communauté juive ont toujours défendu leur place de citoyens à part entière en militant entre autres pour la paix sociale et politique», pense la présidente du musée McCord. On se souviendra par exemple de la syndicaliste Léa Roback qui a travaillé avec Thérèse Casgrain. Ou de Fred Rose qui fut, à ce jour, l’unique élu communiste (1943-1946, Parti ouvrier progressiste) de toute l’histoire du Canada. On notera également le message de Mindy Pollak, seule hassidique élue conseillère municipale (pour un second mandat) à Outremont!
 
Même si on compte 91000 juifs à Montréal contre 155000 à Toronto, la communauté hébraïque est importante dans l’histoire de notre métropole. «Sans tomber dans des clichés iconiques comme le bagel et le "smoked meat", force est de constater que les réalisations de personnalités comme Leonard Cohen, Mordecai Richler ou le Dr Henry Morgentaler ont mis Montréal sur la map tout en lui donnant une identité propre», rappelle Suzanne Sauvage. «J’en ai pour preuve la place de Steinberg dans l’imaginaire québécois: "je vais faire mon Steinberg", dit un personnage de Tremblay en parlant de son épicerie.»
 
SchwartzUne philanthropie exceptionnelle
Malgré l’antisémitisme de certains, la communauté juive a toujours fait preuve d’une philanthropie exceptionnelle envers la communauté montréalaise. Parce qu’un médecin juif ne pouvait pas faire son internat dans un hôpital catholique mi même protestant, la communauté israélite s’est dotée de l’Hôpital juif de Montréal en l’ouvrant, selon une politique non-discriminatoire, à tous les patients et médecins, peu importe leur confession! Dans le même ordre, nombre d’édifices emblématiques n’auraient pas vu le jour sans la contribution financière et architecturale de certains de ses membres, comme entre autres, le Centre canadien d’architecture, le Musée des beaux-arts de Montréal, les universités de Montréal et chacun des hôpitaux de la métropole. 
 
Shalom Montréal - Histoires et contributions de la communauté juive,
exposition présentée du jeudi 3 mai au dimanche 11 novembre 2018. Musée McCord, 690 Sherbrooke Ouest, à Montréal.
T. 514-861-6701