Du 27 mai au 7 juin

Le CMIM , un concours de réputation internationale

Michel Joanny-Furtin
Commentaires

«Ayant eu l’occasion d’être membre du jury de sélection, j’ai été emballé par la rigueur du pointage des candidats et la pertinence de ce concours international qui défend une idée très inclusive de la musique classique», affirme le pianiste et compositeur Alain Lefèvre, patron d’honneur – il tient à cette dénomination - de l’édition 2018. 

Selon ses propos et sans mâcher ses mots, un tel concours ne doit pas être un cirque arrangé avec le gars de vues, comme c’est parfois - pour ne pas dire souvent - le cas. 

«Bien au contraire, cautionne Alain Lefèvre, le CMIM est reconnu par les agents d’artistes classiques comme le concours le plus sérieux en Amérique du Nord et cette réputation fait honneur à Montréal parce que chaque candidat a la même égalité de chance de réussir ce tremplin…»

Le CMIM a réussi, en quelques éditions seulement, à s’inscrire dans le circuit des quatre grands concours internationaux: Tchaïkovski à Moscou, Chopin à Varsovie, Reine Élisabeth à Bruxelles et, bien sûr, le CMI de Montréal. 

www.concoursmontreal.ca