Mondial de soccer/ Russie

Les avertissements et les appels à la prudence se multiplient envers les supportes LGBT

L'agence AFP
Commentaires

Les avertissements et les appels à la prudence se multiplient envers les supportes LGBT à quelques jours du début de la Coupe du monde de soccer  qui va se dérouler en Russie. 

Les gais amateurs de soccer doivent s'attendre à ne pas être les bienvenus s'ils décident d'assister à la Coupe du monde qui va se dérouler en Russie dans quelques jours. La semaine dernière, les fans de football LGBT ont d’ailleurs été «fortement» mis en garde de ne pas «afficher publiquement leur orientation sexuelle» lors du Mondial.

La Fédération des supporters de soccer a déclaré que les fans LGBT ne devaient pas se tenir la main ou se montrer affectueux envers leur partenaire en public s'ils veulent assurer leur sécurité. Ces conseils font suite à ceux prodigués en fin d'année dernière par le FARE, un groupe de supporters anti-racistes, basé à Londres. «Allez à la Coupe du monde, mais soyez prudents», avait déjà averti le réseau anti-discrimination.


Le leader du mouvement Pride in Football, Joe White, a, quant à lui, tenu des propos beaucoup plus inquiétants au Mirror. «Des gens nous ont dit qu'ils nous poignarderaient», a-t-il fait valoir. 

Il a indiqué à PinkNews que la FIFA «poussait au moins les autorités russes à enquêter sur ces menaces», rappelant au passage qu'elles avaient désormais, aux côtés de l'UEFA, souscrit à des obligations vis-à-vis de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre inscrites dans le cadre du processus d'appel d'offres.

Rappelons que les crimes de haine contre les personnes LGBT ont doublé dans le pays depuis que la Russie a créé une loi interdisant la «propagande» gaie en 2013.

Selon un sondage réalisé auprès des Russes, 39% des sondés ont déclaré qu'il était probable ou fort probable que quelqu'un agresserait des personnes LGBT étrangères pendant les compétitions.