États-Unis / Caroline du Sud

Une école catholique refuse d'admettre les enfants d'un couple lesbien marié

Yannick LeClerc
Commentaires

Une école catholique américaine est accusée de refuser l'admission aux enfants d'un couple de lesbiennes en raison de leur orientation sexuelle.

Le révérend Mike Oenbrink, pasteur de la St. Francis Catholic School, en Caroline du Sud, aurait dit à deux mères que leurs enfants ne pouvaient pas être acceptés par l'institution parce qu'elles étaient "homosexuelles".

Dans une conversation téléphonique avec l'une des mères, le pasteur aurait déclaré: "Vos enfants ont été refusés parce que vous êtes homosexuelle. Si nous admettons vos enfants, cela enverra un mauvais message aux autres familles".

Cette attitude a provoqué l'indignation de la communauté locale de Hilton Head Island où est située l'école.

Le couple avait fait ses demandes d'admission pour leurs enfants en mars dernier.

Après avoir reçu un courriel de rejet, l'une des mères a appelé pour s'enquérir plus en détail des raisons du refus. "Mes enfants sont bannis à cause de qui je suis, a-t-elle dit. C'est de la discrimination. Pourquoi punir mes enfants pour mes choix?".

Selon le pasteur Oenbrink, les enfants ont été refusés en raison du fait que les mères étaient engagées dans un mariage de même sexe depuis 2009, plutôt que sur leur simple orientation sexuelle.

"Nous réaffirmons la dignité de tous les êtres humains, indépendamment de leurs croyances. En même temps, nos écoles catholiques existent non seulement pour promouvoir l'excellence académique, mais aussi pour construire une communauté de foi et de prière", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Basé sur les enseignements bibliques et traditionnels, nous croyons que Dieu veut que le mariage soit une union vouée et aimante entre un homme et une femme", a-t-il ajouté.

Certains parents d'élèves de l'école St. Francis ont exprimé leur désaccord avec la décision de l'institution. "Les propres mots du pape prônent l'inclusivité, a déclaré Chris Feltner, un ami du couple. C'est ce dont la société a le plus besoin".

Selon le diocèse, de telles décisions relèvent entièrement des pasteurs locaux. "Le diocèse catholique de Charleston n'a actuellement pas de politique diocésaine en place lorsque les couples de même sexe souhaitent inscrire leur enfant dans nos écoles", a déclaré la directrice des relations avec les médias pour le diocèse.