Grande-Bretagne

Le jeune néo nazi qui projetait un attentat dans bar gai est interné

L'agence AFP
Commentaires

Ethan Stables, le jeune suprématiste blanc, qui a été reconnu coupable d'avoir planifié une attaque terroriste contre une soirée LGBT organisée dans bar de sa ville le 23 juin 2017,  va être placé en internement pour une durée indéterminée dans un établissement psychiatrique. 

Ethan Stables (photo) échappe donc pour le moment à la prison jusqu'à ce qu'une évaluation de son état psychique soit établie par les médecins. La mère du coupable a affirmé qu'il s'était radicalisé au contact d'extrémistes de droite après un voyage en Allemagne, et qu'il souffrait du syndrome d'Asperger, après avoir subi un «lavage de cerveau».

En 2017, le jeune homme de 20 ans avait rassemblé des armes - dont un fusil, un pistolet, une machette et une hache - pour commettre une attaque meurtrière. Son plan avait été déjoué après qu'il s'en soit ouvert sur un groupe Facebook sur le thème nazi. Cela a conduit une femme à téléphoner à la police et à publier un avertissement sur Twitter.

Sur le chat, Ethan Stables avait fait part de son aversion pour les «bâtards homosexuels». «J'en ai assez, je ne veux pas vivre dans un monde gai et je ne veux pas que mes enfants vivent dans un tel monde», «je m'en fous si je meurs, je me bats pour quelque chose en quoi je crois, l'avenir de mon pays, mon peuple et ma race», avait-il écrit.

Il a agi à partir d'une «haine profonde» contre les minorités, en particulier les homosexuels et les lesbiennes, avait déclaré le procureur Jonathan Sandiford.

Tout au long de son procès Ethan Stables a nié avoir préparé un acte terroriste et a déclaré au jury qu'il n'était pas homophobe. «En fait, je suis bisexuel», s'est-il défendu à la barre, une défense qui n'a pas convaincu les jurés.