Montréal- Village

La CC-LGBT-Q favorable à la création du PPU des Faubourgs

Yannick LeClerc
Commentaires

Il y a quelques jours, Valérie Plante, mairesse de Montréal et de l'arrondissement de Ville-Marie, donnait le coup d'envoi à un travail de planification pour l'aménagement urbain de l'est du centre-ville. Le territoire qui sera étudié dans le cadre de ce nouveau PPU englobe le cœur du quartier Centre-Sud, le Village, ainsi que les abords du pont Jacques-Cartier et du fleuve Saint-Laurent. La Chambre de commerce LGBTQ du Québec accueille favorablement cette décision et entend participer à la réflexion.

Dans la continuité des activités de réflexion initiées par le milieu pour un quartier innovant et inclusif, la démarche de PPU fait écho à un travail collectif pour le redéveloppement de ce secteur central de la métropole. « Avec le redéveloppement du site de la nouvelle Maison de Radio-Canada et les possibilités d'aménagement qu'offre le site de Molson-Coors, l'occasion est belle de réfléchir à l'avenir du quartier! Notre administration a décidé d'aller de l'avant et de faire de ce projet de planification urbaine une priorité pour Montréal », a déclaré la mairesse Plante.

Secteur des Faubourgs

Le PPU portera sur un territoire délimité par les rues Sherbrooke au nord, Saint-Hubert à l'ouest, Fullum à l'est, et les berges du Saint-Laurent au sud, entre les rues Saint-Hubert et D'Iberville. Le quartier à l'étude inclut plusieurs lieux iconiques de Montréal, tels que la rue Sainte-Catherine Est, les abords du pont Jacques-Cartier, la cité des ondes, le site de la brasserie Molson-Coors, ainsi que les abords du fleuve. « Avec cette démarche collective, nous souhaitons trouver des solutions stratégiques et durables pour redonner de l'espace aux piétons et reconnecter la population avec leur fleuve. Il sera aussi essentiel de stimuler le développement économique et commercial du secteur et de le faire en complémentarité les efforts consentis pour améliorer le milieu de vie des résidents », a affirmé la mairesse.

Ce PPU mettra de l'avant trois principaux axes d'intervention :

  • la relance socio-économique du quartier : pour un milieu de vie plus complet 
  • la mise en valeur et la relation des citoyens et des citoyennes avec le fleuve 
  • la mobilité durable et la sécurité, qui restent des incontournables dans ce secteur de transit urbain extrêmement fréquenté 

Dans le cadre de ce PPU, l'arrondissement se penchera, entre autres, sur l'amélioration de la sécurité cycliste et piétonne autour des grandes artères telles que la rue Ontario et la rue Notre-Dame, la reconversion des terrains vacants et industriels, et l'aménagement des abords du pont Jacques-Cartier.

Une démarche inclusive

En marge du PPU, la Corporation de développement communautaire (CDC) Centre-Sud, en collaboration avec la firme d'architecture Rayside Labossière, pilotera un comité d'accompagnement des grands projets Centre-Sud, mis sur pied par la communauté. Ce comité sera composé d'acteurs engagés et représentatifs du quartier. Il leur permettra d'alimenter les réflexions entre la société civile et les différents promoteurs des terrains privés.

« Au cours des prochaines décennies le quartier sera marqué par des transformations majeures, ce qui constitue une formidable occasion pour la communauté de prendre part activement à son développement. C'est dans cet état d'esprit que nous désirons établir un climat de collaboration et ouvrir des dialogues avec les propriétaires de terrains privés et les promoteurs. Des promoteurs majeurs, Molson, Groupe MACH et Bertone, dont les projets sont à différents stades d'avancement, ont déjà accepté de participer à la démarche. Notre objectif commun est de voir se réaliser les meilleurs projets pour le quartier, en lien avec les aspirations de la communauté », a affirmé François Bergeron, directeur de la CDC Centre-Sud.

Réaction de la Chambre de commerce LGBT du Québec

Par voie de communiqué, la Chambre de commerce LGBT du Québec (CC-LGBT-Q) a tenu à «féliciter la mairesse de Montréal, Valérie Plante, pour l’annonce de la tenue d’une consultation publique visant à adopter d’ici deux ans, un programme particulier d’urbanisme (PPU) pour le secteur des Faubourgs. La CC-LGBT-Q se réjouit de cette annonce, d’autant plus, que cela vient confirmer un engagement clair, fait par l’équipe de Madame Plante lors de la campagne électorale, auprès de la communauté LGBT et plus particulièrement de la Chambre». 

Invitation à poursuivre la réflexion 

La démarche de planification se veut participative et inclusive; elle visera à mettre en œuvre une vision concertée et des orientations d'aménagement par et pour les communautés. L'Office de consultation publique de Montréal sera mandaté prochainement pour consulter la population au cours des deux prochaines années.

La Chambre de commerce LGBT du Québec (CC-LGBT-Q) entend prendre part aux consultations et travailler avec ses membres et partenaires afin d’assurer le développement socio-économique de ce quartier d’importance pour Montréal. «Rappelons que le Village de Montréal a connu une importante croissance au cours des 20 dernières années, faisant de lui un pôle économique et touristique incontournable de la Métropole. Beaucoup fréquenté et fort apprécié durant l’été, grâce notamment au travail de la SDC du Village et de son initiative Aires Libres, plusieurs commerces peinent à survivre en dehors de la belle saison. »

La CC-LGBT-Q estime «qu’une bonne réflexion sur l’avenir du Village et sur les orientations de son développement pour les années venir est de mise, mais aussi sur l’ensemble du secteur visé par le PPU des Faubourgs soit la rue Saint-Hubert, la rue Sherbrooke, la rue Fullum et le fleuve Saint-Laurent.»