Coupe du Monde

Le célèbre activiste LGBT Peter Tatchell arrêté puis relâché à Moscou

Yannick LeClerc
Commentaires

Le militant britannique Peter Tatchell a été interpellé jeudi à quelques blocs de la place Rouge à quelques heures du coup d’envoi de la Coupe du monde de soccer.

Il a brandi une pancarte sur laquelle était écrit « Poutine échoue à agir contre la torture d’homosexuels en Tchétchénie ». Peter Tatchell, un activiste LGBT, a été rapidement emmené par les forces de l’ordre après son action près de la Place rouge à Moscou jeudi.

Alors que trois policiers s’approchaient de lui pour l’emmener, il a déclaré qu’il ne pouvait « y avoir de relations sportives normales avec un régime comme celui de Vladimir Poutine ».

Peter Tatchell a ensuite pu parlementer calmement avec les policiers. Le militant britannique a répliqué sèchement aux trois hommes. « Je manifeste au nom des Russes », a-t-il dit, en en affirmant qu’un certain nombre de célébrités russes, comme le compositeur Piotr Tchaïkovski, étaient homosexuelles.

L’activiste LGBT a ensuite annoncé avoir été relâché après avoir passé deux heures dans un poste de police au centre de la capitale russe.

Il a précisé avoir été convoqué devant un juge le 26 juin. Mais Peter Tatchell a affirmé qu’il quitterait le pays avant cette date.

L’ambassade britannique à Moscou a dit apporter son assistance à Peter Tatchell. Pour sa part, le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué suivre la situation.

Ce pionnier des défilés en faveur de l’égalité des droits pour les homosexuels a subi sa troisième arrestation en Russie. Il avait été interpellé lors d’une Gay Pride rythmée par des violences à Moscou en 2007. Il avait notamment été frappé au visage.

La Russie a assuré à ses partisans gais qu’ils seront les bienvenus lors de la Coupe du monde de soccerdu 14 juin au 15 juillet. Mais si les grandes villes russes ont des communautés LGBT actives, la chronique du pays est très souvent alimentée pas le cas de violences contre les homosexuels.