Livres

Un été polar

Benoit Migneault
Commentaires
Blind side

Il ne s’agit pas d’une coquille: ce n’est donc pas un été dit polaire, mais bien plutôt polar. En effet, quoi de mieux lorsque l’on paresse sur le bord d’une piscine ou d’une plage, sur les pentes abruptes d’une montagne enneigée ou sur des étendues de campagne qui se perdent à l’infini, qu’un bon roman policier? 

La langueur de la période estivale exige cependant des ouvrages où se doit de régner un équilibre relativement subtil entre mystère haletant, mais pas trop emberlificoté, personnages aisément appropriables, une part de passion et, pourquoi pas, un zeste d’humour! Voici donc quelques suggestions de séries qui ont déjà fait leurs preuves. À noter que tous ses ouvrages sont disponibles en format numérique (et certains en format imprimé).
 
En première position, on retrouve l’incontournable Josh Lanyon dont le prénom masculin cache une auteure dont le succès fracassant ne se dément plus auprès du lectorat gai, en raison de ses intrigues bien ficelées, mais avant tout pour la qualité des personnages et la présence d’un humour à la fois caustique et léger. On lui doit une centaine d’œuvres dont quelques séries: Dangerous ground (axé sur l’espionnage), Holmes and Moriarty (deux auteurs, aux tempéraments très différents, sur lesquels les cadavres semblent s’acharner) ou The Art of murder (où s’entrelacent meurtres et histoire de l’art).
 
Adrien EnglishC’est cependant la pentalogie (5 volumes) Adrien English qui a remporté le plus vif succès, en mettant en scène la relation tourmentée d’un libraire, Adrien English, et d’un inspecteur de police (Jack Riordan) en raison de la difficulté du policier d’accepter son orientation sexuelle. Traduit en plus de six langues, dont le français, l’ensemble se révèle un plaisir coupable absolu!
 
Rick Copp, de son côté, nous présente la trilogie The Actors guide qui nous fait suivre les mésaventures de Jarrod Jarvis, un ancien enfant vedette, qui tente de se réintroduire dans le star-system tout en élucidant différents meurtres en compagnie de son très patient chum, lui-même policier. Un personnage quelque peu parano, mais qui demeure irrésistible, les trois romans se dégustent comme du petit lait! Seulement disponible en langue anglaise.
 
Steven SaylorSteven Saylor nous entraîne, quant à lui, du côté des Mystères de Rome, dans le sillage de Gordien, un détective privé qui se fait confier des mandats par différents nobles. Une série de 13 volumes extrêmement bien écrits qui plaira en particulier à ceux qui aiment s’aventurer dans les platebandes de l’histoire puisque l’auteur est un spécialiste de la Rome ancien-ne et nous propose ainsi une fresque à la fois fascinante et instructive. L’auteur a également publié plusieurs romans érotiques gais sous le nom de plume d’Aaron Travis et des personnages LGBT, de premiers plans, sont donc présents au cœur des récits. Disponible en français et en anglais.
 
Votre cœur penche plutôt pour les meurtres se déroulant dans la campagne anglaise? Dean James vous propose la série Simon-Kirby Jones Mysteries mettant en scène un écrivain/détective/vampire (oui, vous avez bien lu), sa relation conflictuelle et passionnelle avec le très séduisant fils d’une douairière locale, et bien évidemment, la résolution de crimes où s’entremêlent des éléments appartenant à la fois à Agatha Christie et au fantastique. Très amusant! En anglais seulement.
Dean James
 
Scott Sherman, de son côté, nous présente The Kevin Connor Mysteries, une trilogie qui met en scène un jeune prostitué qui ne cesse de tomber sur de nouveaux mystères à résoudre dont celui de savoir si l’inspecteur de police affecté à l’enquête, une ancienne passion d’adolescence et une armoire à glace, succombera à nouveau à ses charmes. L’auteur met en scène une galerie de personnages irrésistibles, notamment la mère hystérique de Kevin qui réserve de nombreux fous rires. En anglais seulement.
 
Jean-Paul TapieFinalement, et pour conclure dans une veine autre que le policier, je m’en voudrais de ne pas suggérer la lecture des séries historiques de Jean-Paul Tapie. Après tout, quoi de mieux que le farniente estival pour goulûment plonger dans des fresques somptueuses où se marient aventures, histoire et passion dévorante? Que ce soit dans la Rome antique (Dolko, 4 volumes), la période médiévale (trois volumes: Amaury, Bertrand et Tobias) ou les guerres napoléoniennes (Les bâtards de l’Empire, 5 volumes à ce jour), nul doute que la plume de l’auteur saura vous séduire tant par la somptuosité et la précision de la reconstitution historique proposée que par l’intensité des aventures ou les émotions à fleur de peau qui s’y distillent.