18 Nuances de gai

Le Collectif Carré Rose annule le rassemblement en faveur des boules multicolores !

André-Constantin Passiour
Commentaires
Claude Cormier et de Valérie Plante

La rencontre devait avoir lieu le 21 juin prochain au parc de l’Espoir afin de faire pression sur le concepteur des «18 Nuances de gai», Claude Cormier, afin de maintenir la «canopée» de boules colorées au-dessus de la rue Sainte-Catherine. Ce rassemblement a été annulé par le Collectif Carré Rose puisque la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et Claude Cormier se sont entendus sur un «rappel» des boules multicolores, en 2019.

Le 18 juin, le Collectif Carré Rose, via sa page Facebook, annonçait : «Amis de la page, l'événement prévu jeudi [21 juin] à 18h au parc de l'Espoir en support aux boules multicolores n'aura pas lieu. Valérie Plante a rencontré l'artiste [Claude Cormier] et l'événement est reconduit pour 2019. BRAVO! Merci aux centaines de personnes qui ont pris le temps de signer la pétition!».

« La mairesse de Montréal et M. Claude Cormier se sont rencontrés […] pour parler de la situation des boules multicolores, qui font la signature du Village gai de Montréal depuis plusieurs années, a fait savoir l’administration Plante. M. Cormier a été touché par la vague d’amour des Montréalais et Montréalaises et ensemble, ils ont convenu d’ajouter une édition 2019 au concept actuel, le temps de préparer un projet phare qui sera porté par la relève et qui donnera une nouvelle image au Village gai.» C’est ce qu’on apprenait, entre autres, par le site de ici.radio-canada.ca, en date du 15 juin.

C’est depuis 2011 qu’il y a des boules ainsi tendues sur la rue Sainte-Catherine Est lors de l’événement estival Aires Libres organisé par la Société de développement commercial (SDC) du Village. Jusqu’à 2016, celles-ci étaient de couleur rose. C’est en 2017, à la faveur du 375e anniversaire de Montréal et de la tenue de la toute première édition de Fierté Canada, que l’architecte paysagiste Claude Cormier avait proposé son fameux «18 Nuances de gay», soit une déclinaison des teintes du drapeau arc-en-ciel. En tout, il s’agit de 180 000 boules ! L’arrondissement de Ville-Marie a investi pas moins de 260 000$ d’argent public dans cette aventure des boules.

L’annonce du retrait du concept pour 2019, le 31 mai dernier, avait suscité toute une surprise et une certaine incrédulité dans la communauté LGBT et dans le Village gai montréalais.  Le 12 juin dernier, le Collectif Carré Rose lançait une pétition et appelait à un rassemblement public le 21 juin prochain. En quelques jours, la pétition a recueilli, en à peine quelques jours, près de 700 signatures ! 

Le Collectif Carré Rose invite la population à venir rencontrer ses bénévoles à son kiosque, lors de la Journée communautaire de Fierté Montréal, le 18 août prochain. Le Collectif Carré Rose célèbrera ses cinq ans d’existence le 13 décembre prochain. Visant à contrer la violence à l’égard de la communauté LGBT, et particulièrement dans le Village, ce groupe est venu en aide à 59 victimes depuis ses débuts et ce, «sans aucune aide financière de qui que ce soit, seulement par le travail bénévole», note M. Robitaille.