Mexique

Trois militants LGBT victimes du crime organisé

L'agence AFP
Commentaires

Trois activistes LGBTI bien connus ont été abattus par des hommes armés dimanche au Mexique. Ils ont apparemment été torturés. 

Les corps de Rubén Estrada, Roberto Vega et Carlos Lopez Uriel ont été découverts dimanche au bord d'une route de campagne à 100 kms de Mexico. Les trois hommes ont été exécutés selon les médias locaux par arme à feu à bout portant.

Rubén Estrada, 35 ans, était l'organisateur principal de la gay pride de la ville de Taxco.

Gaby Soberanis, de l'organisation Acapulco LGBTI Diversidad Guerrero a explqié que les trois hommes avaient été victimes d'un chantage auquel ils auraient résisté.

Les trois activistes auraient été enlevés dans une camionnette. Certains médias ont rapporté que deux des corps ont retrouvés portaient des traces de torture.

La responsable du bureau anti-discrimination de Mexico a condamné le meurtre des militants sur Twitter.

L'organisation LGBTI Coalicion Mexicana LGBTTTI + a exigé une enquête approfondie pour déterminer si l'assassinat peut être qualifié de crime homophobe.

Le Mexique connaît une vague de violence sans précédent depuis de nombreuses années, que les autorités corrompues ne parviennent pas à maîtriser.

En 2017, plus de 25.000 personnes ont été assassinées.