Grande-Bretagne

La London Pride perturbée par un groupe de lesbiennes anti-trans

Reuters
Commentaires

La London Pride a été perturbée par un petit groupe de militantes anti-transgenres qui a bloqué le début de la marche qui se déroulait samedi après-midi.

La marche annuelle de la Fierté LGBT devait être conduite par le maire de Londres, Sadiq Khan, mais elle a été perturbée par un petit groupe anti-trans qui s'est frayé un chemin vers l'avant du défilé.

Le groupe composé d'une dizaine de femmes a pris la tête de Pride en brandissant des pancartes avec des slogans anti-trans et en distribuaint des tracts s'opposant aux réformes de la loi sur la reconnaissance du genre, et appelant à bannir les femmes trans des espaces réservés aux femmes.

Ces manifestantes sont proches d'un groupe appelé TERF (Trans-Exclusive Radical Feminists).

Le maire de Londres Sadiq Khan a qualifié ces militantes de «transphobes» et les organisateurs de la Marche ont dit espérer que «les actions d’un petit groupe de personnes n’occultera pas les messages des 30 000 marcheurs et marcheuses du jour».