Black & Blue 2018

Le grand retour au «Métropolis» avec l'édition Chrome

André-Constantin Passiour
Commentaires
Le grand retour au «Métropolis !»

Lors de la semaine entourant l’Action de Grâce, début octobre, les clubbers et amateurs de musique house et techno se dirigeront vers les nombreuses activités de cette 28e édition du Festival Black & Blue. Bien sûr, les aficionados retrouveront leurs partys fétiches préférés comme le Jock Ball ou le Bal en Cuir alors que l’événement principal aura lieu au MTELUS (connu auparavant sous le nom de Métropolis), le dimanche 7 octobre, de 15h à 3h. Oui, oui, vous avez bien lu, ce party majeur débute à 15h l’après midi ! La thématique de cette édition 2018 sera le «Chrome».

S’il est encore trop tôt pour confirmer l’ensemble des activités de ce festival automnal de partys LGBT, ceux qui désirent préparer leurs costumes, ont l’embarras du choix des accessoires et autres accoutrements puisque le thème de cette année transcendera les partys et les spectacles. Bien des éléments risquent de se rajouter ou de se modifier avec le temps et on vous en reparlera. 
 
Le thème de cette année, c’est «Chrome» qui fait non seulement la pureté et la noblesse de ce métal, mais c’est aussi une matière omniprésente et qui donne ce look sexy glam aux plus grandes discothèques de la planète. Et c’est dans cet esprit que les concepteurs artistiques et les artisans du Black & Blue planifieront des effets visuels étincelants (incluant de multiples boules miroirs évidemment) pour accompagner les festivaliers sur les rythmes soutenus et énergiques des DJ invités. «Il s’agit d’un thème clin d’œil aux grandes discothèques, aux belles années du clubbing dans la communauté gaie et ça va bien aussi avec le Métropolis qui fut une méga discothèque à l’époque. On trouvait que le thème allait bien avec cette institution de Montréal !», dit Robert J. Vézina, le président de la Fondation BBCM qui organise ce festival.
 
Et du chrome, il y en aura sûrement à profusion pour le party principal qui, j’espère que vous l’avez noté, commencera à 15h ! «Le party est dans la tendance actuelle où les gens se déplacent pour des événements qui ont lieu tôt, dès l’après-midi. Si on regardent les autres événements danse ou des festivals comme Picnik Électronic ou le Beach Club, par exemple, les activités débutent de bonne heure et permettent ainsi aux gens d’avoir du plaisir en débutant en après-midi, ce qui fait l’afffaire de  beaucoup de monde. On offre donc cette année aux festivaliers cette possibilité d’y aller plus tôt. On a analysé la situation et on essaie cette formule cette année.  On pense que c’est une bonne idée…», de dire M. Vézina.
 
L’an dernier, cet événement principal était au Centre Pierre-Charbonneau du Parc olympique. Mais, pour 2018, on a pensé de retourner au Métropolis (MTÉLUS)où le BBCM y a tenu une panoplie d’activités par le passé, comme le Wild & Wet, le Hot & Dry, le Bal militaire et, bien sûr, l’événement majeur du Black & Blue. «C’est une des nouveautés de cette année que de retourner au Métropolis, poursuit Robert J. Vézina. On ouvrira aussi la salle du Savoy qui comprendra sa propre programmation de DJ. En tout, la capacité des lieux sera de 2 700 personnes en rotation»
 
Parmi les DJ, le comité organisateur a planifié d’inviter entre autres Roger Sanchez et Angel Moraes pour l’événement majeur, et plusieurs autres vedettes sont à annoncer.
 
Mais est-ce que le festival Black & Blue attire encore autant les touristes qu’aupa-ravant ? «Oui certainement. Basé sur notre dernière étude faite par Léger Marketing en 2015, plus de 40% de la clientèle du Black & Blue est constituée de touristes qui passent en moyenne 3,3 nuitées à Montréal, ce qui est quand même très intéressant et qui dépassent d’autres événements ou festivals, tandis que 77% des festivaliers touristes qui se sont déplacés sont venus à Montréal spécifiquement pour le Black & Blue. Par exemple, certains viennent d’Ottawa pour un show d’un festival ou une activité, mais ils arrivent le matin et repartent le soir même. Ici, ce n’est pas le cas, les gens viennent de plus loin, restent plus longtemps et dépensent plus, ce qui est très positif pour ce festival et pour la région de Montréal», commente M. Vézina. 
 
À noter que, le soir du 18 août, soit avant le Party District Édition Fierté, la Fondation BBCM tiendra un cocktail spécial VIP sur invitation, au MTELUS, de 19h à 22h, afin de lancer la programmation du Black & Blue 2018 et du nouveau Carnaval des Couleurs, un volet gratuit majeur additionnel qui sera aussi présenté par la Fondation BBCM pendant le même long weekend de l’Action de Grâce.
 
Pour les billets réguliers en prévente maintenant à prix réduit pour l’événement principal à ne pas manquer CHROME Black & Blue 2018, on peut s’en procurer déjà sur le site bbcm.org. Les autres billets et passes VIP seront mis en vente bientôt aussi sur bbcm.org et l’équipe du BBCM invite tout le monde à profiter de la prévente spéciale qui se terminera vers la mi-août. À vos marques, prêts, Chrome!  
 
Le grand retour au «Métropolis !»