Drag Superstars, le jeudi 16 août 2018

Flamboyantes, drôles et dégourdies : les drags de RuPaul à Montréal

Yves Lafontaine
Commentaires
Bianca Del Rio

Les drags occuperont une place de choix durant les festivités de la fierté, et pour la troisième année d’affilée, d'anciennes participantes de la populaire téléréalité Ru'Pauls Drag Race (qui célébrait cet été sa dixième édition) seront réunies dans le cadre du méga-spectacle Drag Superstars, le jeudi 16 août au Parc des Faubourgs. Soyez prêts pour la plus grande édition jamais présentée à Montréal! 

Des gagnantes de l’émission RuPaul’s Drag Race, Bianca Del Rio est sans doute la plus connue. Après avoir gagné haut la main la sixième saison de l’émission de RuPaul, elle a promené ses propres spectacles d’humour, Rolodex of Hate, Not Today Satan et Blame It On Bianca Del Rio un peu partout dans le monde. Elle a été la vedette de la comédie Hurricane Bianca, en 2016, et de la suite Hurricane Bianca 2: From Russia with Hate qui vient de sortir. Elle a aussi été l’animatrice d’une grande partie de la tournée mondiale Werq the World Tour de RuPaul. C’est elle qui animera la 3e édition de Drag Superstars à Fierté Montréal.

Bande annonce du Rolodex of Hate

Best of Bianca del Rio

Bianca avec son amie Lady Bunny

 
À voir l’engouement grandissant que chacune des saisons du RuPaul’s Drag Race suscite, on est en droit de se demander si l’émission est devenue un passage obligé pour réussir, quand on est drag-queen?
 
«Je ne sais pas si c’est un passage obligé parce que j’ai plusieurs amis, Lady Bunny, Jackie Beat, Sherry Vine, Varla Jean Merman, qui sont des queens un peu plus vieilles et qui remportent du succès depuis de nombreuses années», rappelle Bianca Del Rio.«Mais je constste que RuPaul’s Drag Race et le pouvoir de la télé ont emmené nos carrières à un tout autre niveau, et ce, très rapidement. Cela a vraiment poussé sur le devant de la scène des gens très talentueux... et aussi des gens moins talentueux. C’est toujours intéressant de voir qui survit. Comme dans tout, il faut avoir un minimum de talent», croit Del Rio. «Mais c’est certain que la télé vous emmène en tout cas à un niveau global. Je n’aurais jamais pu jouer à Vienne ou à Paris, au Brésil ou en Australie sans ça. Je ne pensais même pas qu’autant de gens regardaient l’émission. Son impact est assez fabuleux.»
 
Comme d’autres drags, sa spécialité, c’est le stand up et l’humour bitch, assez mordant pour ne pas dire méchant. Donnez lui un micro et elle vous détruira tout en moins de temps qu’il n’en faut pour mettre une perruque en place.
 
Peut-on rire de tout?
 
«Oui, mais malheureusement pas avec n’importe qui. Tout peut être drôle. Croyez moi, je vis aux États-Unis et il y a de quoi beaucoup rire avec notre univers politique. Les gens se prennent un peu trop au sérieux. Maintenant, tout doit être politiquement correct. Tout peut poser problème. Je pense que ça vient en grande partie des réseaux sociaux. Parce qu’on y entend constamment l’avis de tout le monde. Je me fiche de ton opinion, si tu n’es pas d’accord avec moi, ne regarde pas, ne lis pas, ne vient pas me voir en spectacle. Moi, quand je n’aime pas quelque chose, je le laisse de côté.»
 
 
Quel conseil donnerait-elle à une drag-queen qui commence?

«Penses-y vraiment à deux fois! C’est un piège! Sérieusement. On vit dans un monde où les gens sont célèbres pour rien; regardez les Kardashian, ces grosses épaisses. Ça serait quelque chose comme: travaille ton art, trouve ce que tu sais faire. Es-tu chanteur? Es-tu danseur, comédien? Essaie tout ça, trouve ce qui te convient le mieux et travaille ton art. Ne sois jamais intimidé par le talent de quelqu’un d’autre ou par les capacité des autres. J’ai été entouré par des gens vraiment doués et je serai le premier à dire qu’ils excellent dans ce qu’ils font. Trouve tes forces et ce qui fonctionne pour toi.»

Bande annonce du film Hurricane Bianca

Bande Annonce du film Hurricane Bianca : Frome Russia with Hate

Quoi qu’il en soit, la soirée du 16 août sera assurément haute en couleurs et réservera son lot de surprises.
 
On sait toutefois que cette 3e édition du Drag Supertars comptera un nombre record de participantes de différentes saisons de la célèbre téléréalité, dont Adore Delano qui était de la même édition que Bianca del Rio. Rappelons qu’elle connaît aussi une carrière comme chanteur depuis sa participation à la saison 7 d’American Idol.
 
Adore  Delano
 
 
 
Quant à AJA, elle a commencé sa carrière de drag-queen à Manhattan à l'âge de 16 ans. On l’a découvert dans la 9e saison du Drag Race et revue tout de suite après lors de la 3e saison du All Star Drag Race, en 2017. Elle est apparue dans la campagne Pride OUT Loud de H&M plus tôt cet été.
 
 
 
Gagnante de la saison 1 du RuPaul’s Drag Race, Bebe Zahara Benet est l’une des gagnantes les plus humbles et les plus terre à terre de cette émission de télé-réalité. On l’a revu dans la 3e saison d’All Stars Drag Race, pour notre plus grand bonheur. Pearl qui était arrivé seconde dans la 7e saison du Drag Race est un producteur de disques qui a la drag comme hobby, mais en est devenu accroc.
 
 
Originaire des Philippines, Ongina était aussi participante de la 1e édition du Drag Race. Bien qu’elle n’ait pas gagné le concours, elle a touché plusieurs téléspectateurs en dévoilant sa séropositivité lors de l’émission. Elle est devenue par la suite une porte-parole contre la sérophobie.

Shangela, sans doute la drag-queen qui est apparue dans le plus de saisons de Drag Race en dehors de RuPaul lui-même, a beaucoup progressé depuis la saison 2. Elle est devenue une drag qu’on a toujours beaucoup de plaisir à voir.
 
Également de la saison deux, Darienne Lake, au look de Cruella, originaire de Rochester dans l’état de New York.
 
Darienne Lake
 
 
On a d’abord connu Morgan McMicheals lors de sa participation à la secon-de saison de Drag Race. Puis elle a participé aux trois saisons de Drag U, le cross-over créé par RuPaul sur son université de drags, avant de la revoir lors de la 3e saison de All Star Drag Race.
 
Morgan Michaels
 
Drag Supertars sera également l’occasion de revoir, la muscle-queen Kameron Michaels, la perfectionniste Miz Cracker et la populaire Monet X Change, fraîchement sorties de la saison 10 de la populaire émission qui s’est conclue (attention divulgateur) avec le couronnement d’Aquaria.
 
 
Kameron Michaels
 
La drag-queen thailandaise/taiwanaise Pangina Heals, la co-animatrice du Drag Race Thailand qui n’a pas la langue dans sa poche, sera également de la partie. 
 
DRAG SUPERSTARS, le jeudi 16 août à 20h. Grande scène du Parc des Faubourgs.