JET SET, samedi 18 août, avec Todrick Hall

Todrick Hall : un talent fou

À partir de 20h, le samedi 18 aout, on aura droit à des prestations avec des artistes — dont Todrick Hall — qui sont on ne peut plus en demande puisqu’on se les arrache et que leur vie se passe entre deux avions... Le spectacle s’appelle, justement, «Jet Set» ! 

Todrick HallDe véritables «entertainers», des vétérans des concours télévisés, des tournées et des performances sur Broadway, à la télé et au cinéma ! Deborah Cox, Mia Martina, Todrick Hall et Calum Scott seront de la partie, ce soir-là, au parc des Faubourgs. Plus que jamais, Fierté Montréal mise ici sur de multiples talents reconnus internationalement. On ne s’en plaindra pas, loin de là.
 
Comédien à Broadway, vedette de MTV, finaliste d’American Idol et personnalité virale de YouTube, Todrick Hall est un artiste aux multiples talents : chanteur, compositeur, danseur, chorégraphe et également costumier. Rien de moins ! Oui c’est le charmant jeune homme qui orne la page couverture du magazine que vous tenez dans vos mains! Et il est drag queen aussi, en passant ! 
 
Né en 1985, à Arlington au Texas, ce jeune artiste a vu sa carrière débuter lors de son audition pour la 9e saison d’American Idol. Sa touchante prestation pour convaincre le jury lui a permis progressivement de montrer de quoi il était capable. Il atteint alors les demi-finales et se fait remarquer par le public. Même s’il ne termine pas vainqueur, l’émission sera tout de même un tremplin pour lui. Elle lui permettra de devenir le performeur qu’il a toujours rêvé d’être et de pouvoir rejoindre Broadway pour faire de la comédie musicale (Kinky Boots et Chicago). Cela ne l’empêchera pas non plus de présenter plus de 300 vidéos sur YouTube en plus de ses tournées et ses collaborations avec d’autres artistes, comme Taylor Swift, par exemple, dans la vidéo de sa chanson Look What You Made Me Do, en aout 2017.
 
Depuis 2016, il a fréquemment été invité en tant que juge ou coach à la populaire émission RuPaul’s Drag Race ainsi que pour Drag Race : All Stars
 
Reconnu et soutenu par la communauté LGBT, ce sont ses fans — presque 3 millions sur YouTube, ses vidéos ont atteint le chiffre incroyable de 530 millions de visionnements — qui lui donnent l’énergie et la motivation pour aller toujours plus loin et avancer au quotidien. Un soutien dont Todrick, dit en entrevue qu’il ne pourrait pas se passer.
 
Il a enregistré quatre albums qu’il a présenté en tournées : Somebody’s Christmas (2010), Pop Star High (2014), Straight Outta Oz (2016) et Forbidden dont il a entamé, en mars dernier, la tournée mondiale.
 

Sa première expérience gaie

 
À Montréal, on le connait surtout grâce au documentaire Todrick Hall Behind The Curtain, présenté lors du dernier Festival Image + Nation et qui révèle toutes les étapes — de la création à la production — de Straight Outta Oz, son spectacle autobiographique où il se servait de l’histoire du Magicien d’Oz (qui se passe à «Oz Angeles») pour parler de ses propres aventures et parler des épreuves qu’il a du affronter au cours de sa propre vie et transmettre de forts messages d’espoir. Ce projet complètement fou comprend de nombreux caméos de vedettes dont l’impressionnant RuPaul. À voir et entendre, la chanson hommage aux victimes d’Orlando, particulièrement poignante : Water Guns !
 
 

Succès tirés de Straight Outta Oz

 

 

 

Depuis le début du printemps 2018, Todrick Hall a débuté la tournée mondiale du Todrick Hall American: The Forbidden Tour, où il se met en scène dans une toute nouvelle histoire avec des costumes et des chansons étonnantes !
 
Todrick Hall
 
«Forbidden c’est toutes les choses que je voulais exprimer auparavant, mais que j’avais peut-être peur de faire» explique-t-il. «Lorsque j’ai écrit Straight Outta Oz, nous étions dans un univers politique totalement différent. [Barack] Obama était encore président et il semblait que les choses progressaient. En tant que citoyen américain, je me sentais dans un endroit sécuritaire. Mais lorsque [Donald] Trump est arrivé à la Maison Blanche, à mon avis, ce n’est pas la chose la plus brillante qui soit arrivée pour le pays. Je n’avais jamais vu des gens de ma génération devoir réellement se battre pour des droits que l’on pensait être acquis. Oui, nous marchions pour des droits égaux pour les LGBTQ, mais je ne pensais jamais qu’il y aurait une époque où ces mêmes droits pourraient nous être enlevés. Je crois que cela a vraiment inspiré les artistes et les créateurs à créer de l’art qui a de l’importance. Moi, en tout cas, ça m’a donné un coup pied au cul. Avant, je crois qu’on se disait un peu, bon, quelle chanson que je pourrais faire et qui sera populaire dans un club pour faire plus d’argent ? Je crois que, maintenant, de plus en plus d’artiste veulent exprimer quelque chose d’important. Plus que la mélodie, c’est le message qui devient important. […] Cela me rappelle le temps où les artistes écrivaient des chansons sur leurs expériences, sur leur vécu et j’aime bien ça. Cela dit, je suis malgré tout heureux de vivre dans une telle époque où ma voix et ma musique peuvent faire une différence et porter un message, ce qui est l’objectif de Forbidden », explique Todrick Hall.
 
 

Succès tirés de Forbidden

On comprend vite que Straight Outta Oz était plus léger et amusant. Changement de cap donc pour Forbidden. «C’est une histoire originale et un album très visuel, on peut s’attendre à une véritable histoire, mais racontée à travers la musique, une musique qui est plus actuelle. C’est une magnifique histoire sur l’amour, mais en même temps, c’est très politique. […] ça devrait être plus inspirant et enlevant. J’espère que cela changera l’opinion des gens et leur point de vue puisque c’est ce que l’album est supposé faire. Cet album veut soulever des questions sur les choses que vous croyez savoir, ou sur la vie que vous pensez vivre ou les expériences que vous avez vécu. La plupart des chansons du précédent album étaient plutôt du style urbain et hip hop.?Et ce présent album tend aussi vers ce genre. Mais parce que je suis quelqu’un du musical, je ne veux pas abandonner cet amour pour la musique et la théatralité, parce que cela raconte mieux une histoire, donne plus de force au message véhiculé. Et elle sert à mieux développer les personnages et, surtout, elle le fait d’une manière qui n’est pas ennuyante. […] De manière générale, la musique et les paroles sont à un autre niveau plus engagé qu’au moment où j’ai fait Straight Outta Oz, il y a deux ans de cela maintenant», souligne l’artiste en entrevue..
 
Todrick Hall s’amène donc au spectacle Jet Set, de 20h à 23h30 le samedi 18 aout, sur la Grande scène du parc des Faubourgs. À ne pas rater pour lui et pour les autres artistes de renom ! 
 
JET SET, le samedi 18 août, 20h à 23h, Grande scène du Parc des Faubourgs.