Sauna: le musical, du 8 au 19 août

Buée & sensualité théâtrales

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Sauna: le musica
Photo prise par © Austin Paz, Bryan Libero, Marc Ducusin, Douglas Connors et Nicolas Courcy

Membre fondateur de Acts to Grind Theatre, la compagnie qui produit le spectacle, Bryan Libero faisait partie de la production de «Sauna, le/the musical» en 2012. Il revient dans cette nouvelle production. Rencontre.

«En 2012, quand on a présenté Sauna à la Cinquième Salle de la Place des Arts, je devais jouer le rôle de Teddy, mais pour des raisons de casting, j’ai joué Maurice. Alors je suis bien content de reprendre le rôle de Teddy dans cette production 2018». Rappelons l’argument: le jeune Benjy (Marc Ducusin) cherche l’amour et visite pour la première fois un sauna. Mais les autres clients lui proposent une relation plus éphémère. Maurice (Douglas Connors), Teddy (Bryan Libero), David (Nicolas Courcy) et Carl (Austin Paz) guideront ce jeune "égaré" entre les chambrettes de ce monde embué…
 
Chaque personnage est-il un stéréotype de la culture queer? Oui et non, commentent Bryan et Davyn Ryall, le metteur en scène. Selon eux, chaque rôle approche par moments certains traits de la communauté LGBTQ+. Maurice est un «bear» en deuil. Le «twink» Teddy chante qu’il est un «chasseur d’ours» (Teddy «Bear», ça ne s’invente pas…). Marié, le «gym-bunny» David se révèle une véritable «gym-queen», et ainsi de suite… Bref, un show déjanté décalé, rigolo et «en-chanté».
 
Des serviettes et des pastiches
«De la nudité? Oui, il y en a, mais pas autant qu’on croit parce qu’il y a beaucoup de… serviettes!», s’amuse Bryan, sans toutefois en dire plus... Si la version 2012 s’offrait un ensemble instrumental, la production présentée au Café Cléopâtre sera allégée mais tout aussi charmante. «Comme le spectacle part en tournée après les représentations de Montréal, nous mettons en scène une version accompagnée au piano par Ian Baird, et chorégraphiée par Nadia Verrucci.»
 
Le public reconnaîtra certains airs ou dans l’esprit «À la manière de…», car cette production présentée dans une ambiance volontairement cabaret fait la part belle aux pastiches et propose plusieurs styles et genres musicaux, avec des chansons très Broadway, gospel, etc.
 
Un théâtre francophone de plus en plus musical
Bryan Libero, 30 ans, a appris son métier sur les bancs de l’option théâtre du John-Abbott College avant de parachever sa formation professionnelle à Concordia. «Je suis passé par toutes les sections du monde théâtral et j’ai fait quelques mises en scène, raconte-il. Ma famille n’est pas du tout dans le domaine artistique, mais j’y ai toujours trouvé la prudence et le soutien nécessaire dont j’avais besoin.»
 
Nos lecteurs anglophones ont pu le voir dans la version anglaise de 19-2. Bryan Libero poursuit sa carrière dans le théâtre anglophone principalement, et peu à peu sur la scène francophone au mieux de la qualité de son français (qui est de fort bonne qualité, soit dit en passant), et selon des rôles plus typés d’anglophones. «C’est une question de marchés culturels, observe Bryan, mais le théâtre musical, très prisé par les anglo-saxons, se développe de plus en plus chez les francophones, et son public intègre mieux les accents diversifiés.» Selon Bryan, près de 50% des productions théâtrales francophones sont désormais musicales.
 
Une tournée et trois levées de fonds
Les deux premières montréalaises seront des soirées bénéfice au profit de la Maison Plein Cœur le 8 août (français), puis de l’ACCM le 9 août (anglais). En tournée, Sauna the musical se rendra tout d’abord au Arts Court Theatre d’Ottawa les 22 et 23 août à 20h. Événement associé à Capital Pride, la soirée bénéfice du 22 consacrera ses profits à la Bruce House d’Ottawa. Puis cette joyeuse troupe se rendra au Buddies In Bad Times Cabaret de Toronto du 24 au 26 août à 20h.. 
 
«Sauna, le (the) Musical», produit par Acts to Grind
Café Cléopâtre, 1230 Saint Laurent. En français les 8, 10, 11, 15, 17, et 19 août. En anglais les 9, 12, 16 et 18 août. À Montréal, les billets sont en vente à La Vitrine (25$ en prévente, 30$ à la porte). Tous les détails en français & "in english" sur www.facebook.com/actstogrind