À venir

Bohemian Rhapsody, une nouvelle bande-annonce enfin fidèle à l'icône queer

Yannick LeClerc
Commentaires

« Bohemian Rhapsody », le film biographique sur la vie de Freddie Mercury, se dévoile dans une nouvelle bande-annonce plus complète que la première. La bande-annonce aborde finalement la fin tragique du leader de Queen, mort du sida. Le film est attendu le 2 novembre prochain en Amérique du Nord

Pour faire patienter les fans les plus impatients, le studio 20th Century Fox a sorti, mardi 17 juillet, une nouvelle bande-annonce explosive. Attention, elle donne envie de réécouter toute la discographie du groupe.

Revenant sur les premières galères de Queen jusqu’à son apogée, cette bande-annonce de presque trois minutes semble davantage à l’image de l’histoire du groupe et de son leader. Si la première bande-annonce avait laissé plusieurs fans sceptiques en abordant la maladie de Freddie Mercury, celle-ci y fait subtilement référence. Quand quelqu’un dit au chanteur moustachu : « Il leur faut du temps », celui-ci réplique : « Et si je n’en ai pas ? ».

Le synopsis du film promet également d’en parler : « Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique ». 

Si Rami Malek peut sembler impressionnant dans les séquences dévoilées de la bande annonce de « Bohemian Rhapsody », il faut cependant rappeler que l’acteur est hétérosexuel. La première bande-annonce avait, par ailleurs, été accusée de «straight-washing» (une pratique qui consiste à cacher l’homosexualité d’un personnage ou à le rendre hétérosexuel) par le scénariste Bryan Fuller.

Cette deuxième mouture revient heureusement sur la bisexualité de Freddie Mercury.

Le film a également connu de nombreux tumultes. Annoncé en 2010, il devait initialement avoir Sacha Baron Cohen dans le rôle-titre, avant qu’il ne quitte le projet en 2013 en raison de « différends créatifs » avec les membres encore en vie de Queen. Le réalisateur, ouvertement bisexuel, Bryan Singer avait également été relevé de ses fonctions à la fin de l’année 2017 en raison d’absences répétées sur le tournage. Il avait alors été immédiatement remplacé par Dexter Fletcher. Car, comme le chantait Freddie Mercury, « the show must go on » ! Espérons que le fllm sera à la hauteur de l’artiste.