Affaires

Un couple gai américain a dû laisser sa place à un couple hétéro et quitter son avion

Yannick LeClerc
Commentaires

David Cooley a encore du mal à réaliser ce qui vient de lui arriver. Cet Américain et son conjoint ont été discriminés par une compagnie aérienne lors d'un vol entre New York et Los Angeles. Son témoignage, posté sur Facebook le 29 juillet, indigne sur les réseaux sociaux. Depuis, Alaska Airlines, la compagnie, s'est excusée.

Dans son post Facebook, David Cooley, propriétaire d'un restaurant à Los Angeles, explique avoir été débarqué de l'avion pour que sa place et celle de son compagnon soient laissées à un couple hétérosexuel souhaitant voyager côte à côte.

«Je n'ai jamais été aussi humilier et discriminé en voyage jusqu'ici. J'ai été débarqué du vol 1407 d'Alaska Airlines, au départ de l'aéroport international John-F.-Kennedy de New York et à destination de l'aéroport international de Los Angeles, pour qu'un traitement de faveur soit accordé à un couple hétérosexuel», écrit-il.

«Mon conjoint et moi étions assis dans nos sièges attitrés depuis un moment, quand nous avons été approchés par l'hôtesse de l'air. Celle-ci a demandé à mon compagnon de passer de la première classe à la seconde pour qu'un couple puisse s'asseoir ensemble. J'ai expliqué que nous étions aussi un couple et que nous voulions être assis côte à cote tel que nous l’avions spécifié lors de l’achat de nos billets» poursuit-il, avant d'expliquer l'ultimatum auquel tous deux ont été confrontés.

«On nous a donné le choix: abandonner la première classe et passer à la seconde ou de descendre de l'avion. Nous ne pouvions pas supporter ce sentiment d'humiliation pendant un vol à travers tout le pays et avons quitté l'avion. J'ai du mal à réaliser qu'aujourd'hui, une compagnie aérienne puisse faire preuve d'un tel traitement de faveur au détriment d'un couple homosexuel et aille jusqu'à nous demander de partir. Nous ne prendrons plus jamais Alaska Airlines ni un avion de leur groupe Virgin Airlines. Merci à Delta Air Lines de nous avoir permis de rentrer chez nous en toute sécurité.»

Contactée par Newsweek, la compagnie aérienne a déclaré enquêter sur cet incident et se dit «profondément désolée» pour ce qui est, selon elle, une erreur de réservation, les mêmes sièges qu'un autre couple en première classe ayant été attribués au couple homosexuel. «Alaska Airlines a une politique de tolérance zéro pour toutes formes de discrimination», affirme-t-elle également.

Excuses ou pas, cet incident n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.