Guide santé-sexe

Profitez de l'été et restez en santé!

Collaboration Spéciale
Commentaires

L’été est la saison des festivals et des célébrations de la Fierté pour les communautés lesbiennes, gaies, bisexuelles, bispirituelles et trans : autant d’occasions de s’amuser et de faire des rencontres ! Cette année, la Direction régionale de santé publique de Montréal et ses partenaires communautaires (ACCM, Maison Plein Cœur, RÉZO) mettent au premier plan la prévention du VIH et des autres ITSS auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. À ce sujet, découvrez le « Guide santé SEXE » dans les pages du magazine Fugues ! 

Pourquoi une telle initiative ? Chaque mois à Montréal près de dix hommes gais ou bisexuels, apprennent qu’ils vivent avec le VIH, malgré les efforts de prévention. Dans ce contexte, l’information est essentielle. Le « Guide santé-SEXE » résume les principaux conseils de prévention et suggère différentes ressources pour le dépistage, l‘accès au condom, au lubrifiant, au matériel d’injection et la prise en charge médicale.

Le « Guide santé-SEXE » renferme aussi une bonne nouvelle en matière de prévention pour les gars (cisgenres et transgenres) qui ont du sexe avec des gars : il existe une diversité de moyens très efficaces. À chacun de choisir selon ses préférences et ses besoins : 

  • Le dépistage régulier du VIH et des autres ITSS est le moyen pour connaitre son statut au regard de ces infections : on ne le répétera jamais assez, c’est la base. 
  • le condom reste un excellent outil de protection contre le VIH et les ITSS.
  • la prophylaxie pré-exposition (PrEP) est disponible pour les hommes séronégatifs : elle est très efficace pour prévenir l’acquisition du VIH. 
  • la prophylaxie post-exposition (PPE) peut être prescrite au besoin dans les 72h après un contact sexuel à risque pour le VIH.  
  • pour les personnes vivant avec le VIH, on sait aussi que la prise régulière du traitement et une charge virale indétectable empêchent la transmission sexuelle du virus : indétectable = intransmissible!
  • Le dépistage régulier des autres ITSS est aussi recommandé pour les personnes vivant avec le VIH. 

Pour terminer, nous considérons important de valoriser un conseil supplémentaire valable pour tous : fixer ses propres limites en termes de pratiques sexuelles ou de consommation d’alcool et de drogues est un excellent moyen de prendre soin de soi. 

Pour nous, la prévention du VIH et des ITSS est l’une des facettes de la promotion de la santé auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Nous sommes convaincus que la fin des discriminations homophobes, transphobes et sérophobes est une condition essentielle pour leur santé et leur bien-être. Ce combat est au cœur de nos préoccupations!

Bonne saison estivale !

 

Dre Sarah-Amélie Mercure, responsable médicale du Service ITSS et réduction des méfaits liés aux drogues à la Direction régionale de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal et responsable de l’équipe coordination de « Montréal ville sans sida »

Jeansil Bruyère, directeur général, AIDS Community Care of Montreal – Sida Bénévoles Montréal

Alexandre Dumont-Blais, co-directeur général, RÉZO