Droits Égaux

Représentation du Québec en faveur des droits des personnes LGBT lors de la Conférence mondiale à Vancouver

L'équipe de rédaction
Commentaires

Le gouvernement du Québec est fier de participer à la Conférence mondiale de la Coalition pour les droits égaux : ne laisser personne de côté, qui se tient à Vancouver du 5 au 7 août 2018. 

Cette conférence réunit des représentants de gouvernements, d'organisations multilatérales et de la société civile ainsi que des donateurs privés et d'autres intervenants. Elle permettra à ses participants d'alimenter la réflexion sur un important enjeu actuel, soit la protection des droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres (LGBT) dans le monde. 

Au cours de cet événement, la ministre de la Justice, procureure générale du Québec et ministre responsable de la lutte contre l'homophobie, Mme Stéphanie Vallée, prononcera une allocution à l'atelier « Être francophones et issus de minorités sexuelles : défis supplémentaires et obstacles potentiels », organisé par le gouvernement du Québec. Cet atelier vise à établir un dialogue en vue de cerner les défis que devront relever, au Québec ou ailleurs, les francophones de minorités sexuelles et les défenseurs de leurs droits. De plus, les panélistes discuteront de la façon d'améliorer la mise en commun de la coopération et de la solidarité internationale pour venir en aide aux personnes LGBT de la francophonie. La ministre prendra également part au 40e défilé de la Fierté dans les rues de Vancouver. 

« Le gouvernement du Québec souhaite non seulement continuer de jouer un rôle actif sur la scène internationale pour la pleine reconnaissance des droits des personnes LGBT, mais aussi agir à titre de chef de file dans ce dossier. Nous sommes fiers de contribuer à une plus grande ouverture à l'égard de la diversité sexuelle, ici comme ailleurs, et de participer à la Conférence mondiale de la Coalition pour les droits égaux. »  - Stéphanie Vallée, ministre de la Justice, procureure générale du Québec et ministre responsable de la Lutte contre l'homophobie

La délégation québécoise profitera de la conférence mondiale pour établir des liens avec des partenaires étrangers qui œuvrent pour la protection et l'avancement des droits des minorités sexuelles afin de voir émerger des avancées sur cette question et de renforcer les alliances bilatérales et multilatérales. Elle y fera également valoir les initiatives du gouvernement du Québec en cette matière. 

En effet, dans la Politique internationale du Québec Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer, le gouvernement s'est engagé à œuvrer activement à l'avancement des droits et libertés de la personne. De plus, le Plan d'action gouvernemental de lutte contre l'homophobie et la transphobie 2017-2022 comporte un volet international qui a pour objectif principal de promouvoir l'avancement des droits des personnes LGBT à l'étranger. Cet engagement s'illustre également par l'octroi d'une subvention de 4 M$ à Montréal International, le 11 juin dernier, pour la création d'un réseau international francophone en faveur de la protection et de l'avancement des droits des personnes LGBT.