États-Unis

La Maison Blanche ne fera plus pression sur les pays persécutant les homosexuels

Yannick LeClerc
Commentaires

Le directeur du Bureau de gestion et du budget de la Maison-Blanche a promis la fin des pressions américaines sur les pays d’Afrique persécutant les homosexuels, prétextant la liberté religieuse

«L’argent du contribuable est utilisé pour décourager les valeurs chrétiennes dans des pays démocratiques», s’est plaint Mick Mulvaney devant une conférence consacrée à la «liberté religieuse», un rassemblement ultraconservateur qui se tenait à Washington, fin juillet.

Il est clair que l’administration Trump se désintéresse totalement des persécutions anti-gais, un virage qui était déjà manifeste dans le rejet par les États-Unis d’une résolution des Nations unies qui condamnait l’utilisation de la peine de mort contre les personnes homosexuelles.