Défilé de la fierté à Montréal

C’est ton homophobie dans ma face

L'équipe de rédaction
Commentaires

Cette année – et pour la première fois en 14 ans – tous les participants de Helem Montréal au défilé de la Fierté porteront un masque blanc. À travers ce masque, nous voulons montrer la réalité dans laquelle vivent nos frères et sœurs au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA), tout comme ici : l’homophobie omniprésente à laquelle nous devons faire face OBLIGE nombre d’entre nous à encore et toujours cacher leurs identités. Par conséquent, le masque devient également un symbole d’unité et de solidarité.

Le thème choisi par Helem Montréal cette année, vient en réponse aux événements qui ont affecté une grande partie de la communauté LGBT de la région de la MENA mais aussi à Montréal, depuis Fierté Canada 2017.

21 août 2017 : Une réaction massive sur les médias sociaux, après la participation de Helem Montréal au défilé de Fierté Canada en 2017 à Montréal. À la suite du défilé, des vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux font l’objet d’un large nombre de commentaires haineux et homophobes de la part d’individus de la communauté arabe de Montréal et des pays arabophones. Plusieurs membres de Helem Montréal qui n’avaient jamais encore révélé leurhomosexualité publiquement se sont vus exposés malgré eux à grande échelle, s’inquiétant ainside la réaction de leurs familles ici ou ailleurs. Ces commentaires péjoratifs se sont répétés après laparticipation d’un groupe de la communauté arabe lors du défilé de la Fierté new-yorkaise en 2018.

Tout cela a durement touché de fiers marcheurs, mais cela a donné l’énergie à Helem Montréal et ses membres de réagir à l’occasion du défilé de Fierté Montréal cette année !

26 septembre 2017 : Des Égyptiens arrêtés pour avoir brandi le drapeau arc-en-ciel lorsd’un concert. Quelques jours après un concert du groupe Mashrou’ Leila en Égypte, sept personnes sont arrêtées pour avoir brandi le drapeau arc-en-ciel. L’arrestation a été suivie par un discours de haine diffusé par les médias locaux, qui n’ont pas hésité à faire un parallélisme entre terrorisme et homosexualité. La propagation rapide de ces publications dans la société égyptienne a incité les  autorités à sévir contre les homosexuels : en moins de douze jours, au moins 57 personnes ont été détenues en raison de leur orientation sexuelle.

Ce soudain élan de répression était choquant, vu que le dernier d’une intensité comparable s’étaitdéroulé 16 ans auparavant. Cela a évidemment suscité un sentiment de peur parmi la communauté LGBTQ en Égypte, mais a également alimenté les discussions sur les droits de l’Homme et les droits civils dans la région.

16 mai 2018 : La Beirut Pride 2018 est annulée. Un jour avant la journée internationale contrel’homophobie et la transphobie, l’organisateur principal de la Fierté 2018 de Beyrouth, Hadi Damien,signe un engagement qui mène à l’annulation du festival. Damien a été détenu par les autoritéslibanaises toute une nuit avec pour condition à sa libération l’annulation du reste des événementsde la Fierté de Beyrouth, alors accusée d’immoralité.

La semaine de la Fierté 2018 de Beyrouth était la deuxième du genre au Liban – seul pays arabophone à avoir organisé un tel événement. Sa suspension marque un recul conséquent pour lacommunauté LGBTQ et les militants des droits de l’Homme, mais a intensifié le climat de résistanceet de persévérance au sein de la nation libanaise.

Malgré tous ces efforts d’ouverture encore aujourd’hui réduits au silence, Helem Montréal souhaitedénoncer fermement les attaques sur la liberté d’expression, et ainsi envoyer un message fort auxmilitants pour les encourager à continuer de promouvoir la paix, la justice, la compassion etl’acceptation. En marchant à l’unisson dans ce défilé, les membres de Helem Montréal veulentsoutenir la communauté LGBTQ dans sa résistance envers la discrimination et l’intolérance.

Dans la continuité de ce thème, Helem Montréal est fier d’annoncer qu’Ahmed Alaa marchera aux côtés des membres de l’organisme lors du défilé de cette année. Ahmed, un étudiant de 22 ans,était l’un des sept Égyptiens détenus par les autorités pour avoir brandi le drapeau arc-en-ciel lorsd’un concert de Mashrou’ Leila. Il a été emprisonné pour quatre mois avant de pouvoir être libérésous caution. L’histoire d’Ahmed s’est rapidement répandue à travers le monde, mais elle n’est qu’un exemple parmi tous ceux et celles qui ont souffert et souffrent encore de l’homophobie.Nombreuses sont les malheureuses expériences qui restent encore sous silence, à cause du tabou, de la stigmatisation et de la peur qui restent fermement enracinés dans la communauté arabe. Avec nous, Ahmed Alaa aura la chance de fièrement brandir le drapeau arc-en-ciel une fois de plus, mais sans peur et sans répercussions !

Dans le cadre sa mission, Helem Montréal continue de soutenir ceux qui se voient persécutés à cause de leur orientation sexuelle. Lors du défilé de la Fierté de cette année, l’organisation reconnaîtnon seulement qu’une homophobie rampante sévit toujours dans notre communauté, mais la positionne carrément au centre de sa marche pour la dénoncer.

Tout le monde est invité à participer au défilé et à soutenir les marcheurs, dimanche 19 août 2018. Le défilé suivra son trajet traditionnel sur le boulevard René-Lévesque, commençant au coin de la rue Metcalfe à 13h00, pour se terminer au coin de la rue Alexandre-DeSève.