Thérapies de conversion

Un médecin proposant de traiter l'homosexualité par l'homéopathie dénoncé sur les réseaux sociaux

Yannick LeClerc
Commentaires

Un médecin français, exilé en Suisse, prétend "soigner" l'homosexualité par l'homéopathie, ce qui a provoqué une polémique sur les réseaux sociaux qui s’insurgent contre cette forme d'homophobie.

"Traiter" l'homosexualite par l'homéopathie: c'est ce que propose le Dr. Jean-Yves Henry, un medecin généraliste, acupuncteur et homéopathe, administrateur du site Internet "Médecine intégrée" sur lequel on peut y lire que "l'homosexualité n'est pas une pathologie, mais un symptôme particulier (choix de vie) de patients 'border-line' (personnalités intéressantes par ailleurs). Il se trouve que la matière médicale homéopathique comporte des remèdes agissant sur l'exacerbation de ces symptômes".

Cette publication a fait bondir les associations de lutte contre l'homophobie. "Considérer l'homosexualité comme une maladie est une idée reçue encore très tenace, ancrée dans les mentalités. Ces stéréotypes doivent être combattus car ils nourrissent l'homophobie", a réagi Joël Deumier, président de l'association SOS homophobie sur Franceinfo.

"Si un jeune pense que son homosexualité relève de la pathologie, il risque de s'isoler. Nier son identité sexuelle, c'est nier qui on est. Cela peut conduire à l'échec scolaire par exemple, ou pire, au suicide. Rappelons que le taux de suicide chez les jeunes LGBT est trois à sept fois plus élevé que dans le reste de la population", insiste-t-il.

"Ce n'est pas parce qu'on est médecin, qu'on ne raconte pas d'inepties, a commenté pour sa part le Dr Charles Bentz, président du syndicat national des médecins homéopathes. C'est complètement délirant, l'homosexualité n’est une maladie!".

Alors que les thérapies de conversion sont de plus en plus condamnées par les pouvoirs publics, la démarche du Dr. Henry indique qu'elles n'ont pas cessé d'exister et demeurent une menace pour la santé et la dignité des personnes LGBT.

Le Dr. Henry ne s’arrête pas à l'homosexualité dans ces prétentions. Sur son site, il propose d'autres traitements homéopathiques afin de "guérir des troubles du comportement sexuel", que constitueraient selon lui la masturbation ou encore la jalousie.