Équipe Montréal au Triathlon International de Montréal

Un trophée bien mérité... mais vite repris

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Photo prise par © Arrivée de Mathieu Dallaire
Photo prise par © Pauline

Équipe Montréal présentait deux équipes 3 gars et 3 filles en deux équipes une féminine et une masculine lors du Défi BDC, une épreuve de triathlon amateur réservée aux sportifs de bon niveau. Équipe 1 d’Équipe Montréal, l’équipe masculine a fait le meilleur temps (1h06). Ils sont donc montés sur le podium et reçu le trophée… qu’on leur a repris quelques instants plus tard en raison d’un point du règlement. Une grande joie suivie d’une grande déception.

Bien qu’Équipe Montréal présentait pour la première fois dans cette compétition deux équipes LGBT+ & Allié.es sous la forme d’une équipe de trois gars (Mathieu Dallaire, Philippe et Éric Côté) et d’une équipe de trois filles (Carole Sinou, France Lord et Julie Turcotte / 1h25), cette disposition n’entrait pas dans les règlements du Défi BDC conçu par ITU Montréal, l’organisateur du Triathlon International de Montréal. En effet il était clairement stipulé que « l’équipe est composée d’un minimum de 3 personnes, dont au moins le tiers est composé de femmes. » OK ! Alors, soyons beaux joueurs, et "fair play".

 

Toutefois cet alinéa renvoie plusieurs questions : les équipes féminines n’ont pas l’obligation d’un tiers masculin ? Le résultat de l’équipe masculine serait-il moins méritoire face à des équipes mixtes, parce que ces équipes mixtes auraient moins de capacité à gagner ? Qu’en est-il alors de l’égalité des sexes dans une compétition mixte… Si on mixte les équipes, cela veut dire que les sportives ont autant de talent et de niveau que les sportifs, non ?

Tous les documents et outils de communication qui annonçaient les différentes équipes affichaient clairement la disposition des deux équipes d’Équipe Montréal, à savoir une équipe de gars et une équipe de filles. S’il y avait un souci, pourquoi ne leur a-t-on pas signifié lors de l’inscription ?

« Ils ne sont pas disqualifiés », nous assure-t-on. Ils sont les premiers arrivés, et porteront leurs lauriers face à d’autres équipes non mixtes. Sur les 37 équipes corporatives, la plupart étaient mixtes, sauf une voire deux équipes masculines parmi les 7 que présentait la BDC.

 

Ah, c’est vrai qu’ils ont gagné ! S’ils n’avaient pas gagné, on n’en parlerait pas ! Bah, ne soyons pas amers… On s’organisera mieux l’année prochaine. Gagnants ou pas, tous les participants étaient heureux de participer et c’est bien ça le plus important. Et puis la montée sur le podium aura permis de faire flotter une fois encore et dans le monde du sport, le drapeau Arc-en-Ciel. Merci encore à Patrice Brunet, président d’ITU Montréal et à Équipe Montréal d’avoir fait le nécessaire pour que nos sportif.ve.s soient fiers d’être là. Même la mairesse Valérie Plante était contente de féliciter nos trois triathlètes féminines France, Carole et Julie.

La fête sportive est belle, ouverte à tous et bat son plein toute cette fin de semaine sur le Quai Jacques-Cartier en accueillant les meilleurs athlètes au monde de triathlon, hommes et femmes. Une chouette et inspirante sortie à faire.