Place au Village

Les gagnants des plus belles terrasses (*) du Village sont…

André-Constantin Passiour
Commentaires
La grane brulé

Comme à chaque année depuis plusieurs saisons maintenant, la Société de développement commercial du Village (SDC) a récemment décerné ses prix pour les plus belles terrasses (*) de cette 11e édition d’Aires Libres. La SDC veut ainsi souligner les efforts de ses commerçants pour embellir leurs établissements et, par le fait même, accroître la belle ambiance de la rue piétonne qu’est Sainte-Catherine Est dans le Village. Nous présenterons donc dans cet article les commerces récompensés, ainsi que les membres du jury, complètement indépendants de la SDC, qui les ont choisis. Terrasses que l’on peut toujours fréquenter jusqu’à la fin de la piétonisation. 

Les gagnants des terrasses (*) :
Dans la catégorie «Restaurants», c’est Le Saloon qui a été choisi par le jury ; dans la catégorie «Bars», le prix va au District Video Lounge ; dans la catégorie «Cafés et autres», le prix va au café La Graine Brûlée.
 
À noter qu’il y a cette année une «Mention spéciale du jury» octroyée au bar Le Cocktail pour son aménagement des plus accueillant.
 
Comme à chaque année, on décerne également un prix parmi les commerces de détails qui, même s’ils n’ont donc pas de terrasses, font preuve de créativité au niveau de la présentation de leur vitrine estivale. Le jury a choisi de récompenser cette année la boutique WOD Sports (Amherst et Sainte-Catherine). 
 
Saloon
 
À partir de quels critères le jury décide-t-il de décerner un prix ? Comme on s’en doute bien, c’est loin d’être aléatoire. «Les membres du jury analysent des éléments tels que l’esthétique de la terrasse, son accessibilité pour tous, son originalité et, enfin, son confort», de dire Sophie Auger.  
 
En plus de la plaque que le commerce gagnant reçoit, cet année le jury y ajoute une pancarte rigide à afficher fièrement sur sa terrasse pour le restant de la saison. Mais ce n’est pas tout, la SDC du Village a également mandaté Jason Noël qui est aussi membre du jury, pour réaliser une vidéo de présentation des gagnants 2018. Vidéo que l’on peut déjà voir sur les réseaux sociaux.
 
district video lounge
 
Les membres du jury 2018
Ramy Ayari est un homme gai d'origine tunisienne, sa lan-gue maternelle est le tunisien (et non l’arabe). Il est arrivé en 2016 au Québec. Le premier endroit qu’il a visité en arrivant à Montréal c'était le Village gai. Depuis ce jour-là, il est tombé en amour avec ce quartier. « […] j'ai accepté d’être membre de ce Jury en affichant mes origines avec mes habits ce jour-là. Pour voir plus de diversité, plus de couleurs dans le Village et inviter les personnes racisées à le fréquenter, car cet espace est fait pour eux aussi», dit-il.
 
Richard Burnett, surnommé «Mr. Montréal» par CBC Arts, Richard "Bugs" Burnett est journaliste et chroniqueur artistique et culturel pour divers médias, dont le Montreal Gazette, le magazine Fugues et Tourisme Montréal. Sa chronique révolutionnaire Three Dollar Bill a été la première et la seule chronique syndiquée LGBTQ dans l'histoire de l'édition canadienne. 
 
Alicia Kazobinka âgée de 28 ans est une femme trans noire, originaire du Burundi (Afrique). Elle habite à Montréal depuis une décennie déjà et dans le Village gai depuis cinq ans. Elle est également impliquée en tant que bénévole pour la communauté LGBTQ+ avec Arc-En-Ciel d'Afrique depuis maintenant six ans. Gabrielle Boulianne-Tremblay est à la fois actrice et poétesse. En 2016, elle reçoit une nomination pour «Meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien» aux Prix Écrans Canadiens pour le film Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau de Mathieu Denis et Simon Lavoie. Elle devient ainsi la première femme trans au Canada à recevoir une nomination d'une telle envergure au cinéma. 
 
Bruno Pilote est un dynamique semi-retraité, résidant du quartier depuis plus de 20 ans. Impliqué socialement et politiquement localement depuis plus de quatre décennies. De par ses occupations professionnelles, il a été impliqué, soit directement ou indirecte- ment, dans le développement du Village gai, auquel il est profondément attaché. 
 
Jason Noël de LGBT in the City a également fait partie du jury 2018.
 
Étienne Desforges, est le 7e et dernier membre du jury, il œuvre dans le domaine des médias.  
 
Bar le cocktail
 
 (*) les 2 magnifiques terrasses sur les toits du Unity et du SKY ne font pas partie de ce concours étant donné qu’elles ne sont pas soumises à la même réglementation que les terrasses installées dans la rue. De plus, étant donné leur faible nombre, la création d’une nouvelle catégorie (terrasse sur toit) nous apparaissait difficilement réalisable, surtout que ces 2 terrasses sont aussi belles l’une que l’autre !