Bilan fierté l'édition 2018

Drag Superstars: IN-CROY-ABLE dans tous les sens…

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Drag Superstars
Photo prise par © Michel Bazinet
Drag Superstars
Photo prise par © Michel Bazinet
Drag Superstars
Photo prise par © michel Bazinet
Drag Superstars
Photo prise par © Michel Bazinet
Drag Superstars
Photo prise par © Michel Bazinet
  • Drag Superstars
  • Drag Superstars
  • Drag Superstars
  • Drag Superstars
  • Drag Superstars

Animé par Bianca Del Rio, le spectacle Drag Superstars a conquis les dizaines de milliers de personnes présentes au Parc des Faubourgs ce jeudi 16 août. Des prestations hors pair ont rythmé la soirée sous la clameur d’une foule jamais vue auparavant à Fierté Montréal. Mais certains propos de l’animatrice ont choqué plus d’une personnes présente.

Elles étaient 18 drag queens à se partager la scène où Mado Lamotte est venue faire une (très) brève apparition, histoire de saluer avec humour ses consœurs. Décrire toutes les prestations serait un peu fastidieux, d’autant plus que vous deviez certainement être parmi ce vaste public. Le Parc des Faubourgs était plein à craquer. Les organisateurs ont surveillé régulièrement l’achalandage et les comportements des gens pour veiller au grain. Le parc avait parait-il atteint sa pleine capacité. En comptant les entrées versus les sorties en cours de concert, le chiffre de 20 000 spectateurs a certainement été dépassé. Il y a déjà eu des soirées mémorables en termes de succès à Fierté Montréal, mais ce spectacle, mettant sous les projecteurs de Montréal des artistes issus du RuPaul’s Drag Race, était la garantie d’un show exceptionnel! Quelques coups de cœur parmi ces interventions de grande qualité. Après plusieurs prestations lip sync, Adore Delano a littéralement conquis le public en chantant live, avec des chorégraphies déjantées et athlétiques, para-chevées d’un body surfing sur une foule enthousiaste et déchaînée. Dans le même ordre d’idées et tout aussi flamboyante fut la prestation de Shangela qui a soulevé plusieurs fois la clameur par une interprétation de Beyoncé fort réussie. On félicitera le numéro de Michel Dorion qui aura fait l’excellent choix d’interpréter Mylène Farmer, parce que, en plus d’une chorégraphie et des costumes à ravir comme sait si bien les mettre en scène Michel, ce fut une des rares notes en français de la soirée!
 
Drag Superstars
 
Quand l’animation vire au sport extrême
«Happy f**ing Pride!», a clamé Bianca Del Rio en saluant la foule. L’artiste n’a pas pour habitude de censurer ses propos. Avec un humour dévastateur, méchant, cru, excessif parfois, mêlant avec talent dans la même phrase l’insulte et le compliment, très bitch en somme, Bianca a marqué la soirée et le public. «Qui aime bien châtie bien», dit le proverbe! Sauf que certaines de ses lignes, notamment à propos de l’agression sexuelle de Blair St-Clair (une des concurrentes de la 10e édition de l’émission RuPaul’s Drag Race), n’ont pas été bien reçues par nombre de spectateurs. Le lendemain, Fierté Montréal se dissociait fermement des propos tenus lors du spectacle et présentait ses excuses à l’auditoire. «L'approche de certaines thématiques sensibles, présentées sous forme de soi-disant blagues, qui y a été rapportée ne reflète aucunement les politiques de notre organisme et nous tenons à nous excuser pour toute personne ayant vécu un malaise ou un inconfort. » Heureusement et parallèlement, d’autres commentaires qui ont condamné certains propos de l’animatrice de la soirée, ont aussi fait la part des choses en reconnaissant l’excellent et magnifique travail de qualité présenté lors de cette édition de Drag Superstars ! 
 
Drag Superstars